Deux jours après avoir déclenché une tempête entre Israël et les Etats-Unis en dénigrant Washington, le ministre israélien de la Défense Moshe Yaalon est revenu sur ses propos lors d’un appel téléphonique avec son homologue américain.

Yaalon a affirmé à Chuck Hagel qu’il n’avait aucune intention de nuire aux Etats-Unis ou aux relations diplomatiques israélo-américaines, selon un communiqué publié par son cabinet.

Il s’agit des deuxièmes excuses en deux mois de Yaalon suite à des remarques incendiaires contre l’administration Obama.

« Dans mes déclarations, il n’y avait aucun antagonisme, aucune critique et aucune intention de nuire aux Etats-Unis ou aux relations [d’Israël] avec eux », explique Yaalon.

« La relation stratégique entre nos deux pays ainsi que la relation personnelle et notre intérêts communs sont de la plus haute importance. J’accorde une grande valeur à ses liens entre Israël et les Etats-Unis, au niveau général et au niveau sécuritaire en particulier. »

Lundi, Yaalon avait accusé l’administration Obama de faire preuve de faiblesse vis-à-vis de l’Iran et interrogé son engagement envers la sécurité d’Israël, estimant que Jérusalem devrait agir seule pour contrecarrer les projets nucléaires de Téhéran.

Ces déclarations, prononcées dans un cadre universitaire privé mais ayant fait l’objet d’une fuite, ont suscité une réponse musclée des Etats-Unis. Le secrétaire d’État John Kerry s’est plaint auprès de Benjamin Netanyahu mercredi matin.

« Il est troublant pour nous de voir le ministre de la Défense Yaalon continuer à émettre des commentaires qui ne représentent pas fidèlement l’étendue de notre proche partenariat sur une série de questions sécuritaires et sur la collaboration durable entre les Etats-Unis et Israël », a affirmé la porte-parole du département d’Etat Jennifer Psaki.

Selon le communiqué de Yaalon, le ministre de la Défense aurait déclaré à Hagel : « J’ai une profonde appréciation pour les liens entre [Israël et les Etats-Unis] et pour vous personnellement. J’admirais grandement ces relations en tant que chef d’état-major, je les apprécie aujourd’hui comme ministre de la Défense et je suis conscient de leur profondeur et de leur signification. Je me sens entièrement lié à ces relations et au [développement de] la coopération entre Israël et les Etats-Unis par tous les moyens possibles. »

Hagel aurait adopté un ton empathique avec Yaalon, suggérant que certains des commentaires avaient été tirés de leur contexte, selon la deuxième chaîne de télévision israélienne.

Il y a deux mois, Yaalon avait déjà dû présenter ses excuses à Kerry en raison de commentaires privés dans lesquels le ministre s’en était pris au diplomate américain et à ses tentatives « inexplicablement obsessionnelles » et « messianiques » pour parvenir à un accord entre Israël et les Palestiniens.