Les troupes israéliennes ont abattu un agriculteur palestinien près de la frontière nord de Gaza dimanche – dans le premier tir mortel depuis la trêve ayant mis fin à la guerre de 50 jours – ont fait savoir des équipes médicales de Gaza.

Le porte-parole des services d’urgence Ashraf al-Qidra a identifié la victime comme Fadel Mohammed Halawa, 32 ans, affirmant que la balle l’avait frappé dans le dos près de Jabalia.

L’armée israélienne a déclaré que deux Palestiniens avaient approché la frontière avec Israël, et avaient été mis en garde pour reculer.

Les troupes ont tiré plusieurs coups de semonce, mais quand les hommes n’ont pas bougé, l’un a reçu une balle dans la jambe et l’autre a fui, selon l’armée.

Qidra dit que la balle semble avoir été tirée depuis une tour de guet de l’armée à proximité d’un homme qui cultivait la terre près de la barrière frontalière.

C’est la première fois qu’un Palestinien de Gaza est tué par des tirs israéliens depuis la guerre de sept semaines entre Israël et le Hamas qui s’est terminée par un cessez-le-feu sous médiation égyptienne le 26 août.

Dans un incident séparé, dimanche, deux Palestiniens – dont l’un armé d’une grenade – a été arrêté près du passage de Kerem Shalom après s’être infiltré en territoire israélien.

Le conflit de 50 jours, au cours duquel des groupes terroristes de Gaza ont tiré quelques 4 500 roquettes sur Israël, et ont organisé plusieurs attaques transfrontalières à travers un réseau de tunnels, a coûté la vie de plus de 2 000 Palestiniens, environ la moitié d’entre eux considérés par Israël comme des combattants armés. 62 Israéliens, soldats pour la grande majorité d’entre eux, et un travailleur thaïlandais en Israël, ont également été tués.

La guerre s’est terminée fin août avec un accord de trêve provisoire sous médiation égyptienne.

Le sort des négociations reste incertain sachant que l’Egypte, le mois dernier, a refusé de recevoir la délégation du groupe islamiste aux négociations, à la suite d’une attaque terroriste meurtrière dans le Sinaï qui a tué plus de 30 troupes égyptiennes, et dans laquelle le Hamas a été accusé d’être impliqué.