34ème jour de l’opération Bordure protectrice – L’armée israélienne a continué sa campagne aérienne contre le Hamas et d’autres cibles terroristes dans la bande de Gaza samedi, alors que des terroristes ont tiré des dizaines de roquettes sur les communautés israéliennes. Israël a déclaré qu’il ne négocierait pas avec le Hamas dans les négociations indirectes au Caire tant qu’il y aura des tirs de roquettes.

Fin du direct

Tuerie des adolescents : planifiée et financée par le Hamas, d’après des sources palestiniennes

Avi Issacharoff du Times of Israel nous apporte plus d’informations sur l’enlèvement et le meurtre des trois adolescents israéliens le 12 Juin.

Il écrit :

« Le frère d’un Palestinien arrêté comme le chef de file d’une cellule terroriste qui a enlevé et assassiné trois adolescents israéliens en juin, est soupçonné d’avoir financé l’attaque ; il a favorisé de nombreux liens avec le Hamas ont fait savoir récemment des sources de la sécurité palestinienne.

« Mahmoud Ali Kawasme est un opérationnel connu du Hamas qui a été emprisonné en Israël jusqu’à l’affaire Gilad Shalit, après laquelle il a été expulsé vers la bande de Gaza sous les termes de l’accord, qui obligeait également les anciens prisonniers à ne pas retourner au terrorisme.

« Kawasme, cependant, a continué à travailler avec les membres de l’aile militaire du Hamas, dans une tentative de provoquer des attaques terroristes en Cisjordanie. Il a maintenu des contacts avec des agents terroristes à Hébron, ainsi que dans d’autres villes comme Tulkarem.

« Selon des sources palestiniennes, Mahmoud Kawasme a lancé et planifié l’enlèvement avec son frère Hussam. De hauts responsables de l’aile militaire du Hamas étaient au courant du plan, et lui ont donné de l’argent pour financer l’attaque « .

La Corée du Sud interessée par le Dôme de fer

Yedidya Ya’ari de Rafael Advanced Defense Systems Ltd a fait savoir que la Corée du Sud, ainsi que d’autres pays, ont exprimé leur intérêt à acheter le système d’interception de missile Dôme de fer, a rapporté Reuters.

« Ils sont très inquiets, non seulement à propos des roquettes, mais bien d’autres choses encore… Vous pouvez certainement les inclure dans le club des pays intéressés » a-t-il confié à la radio militaire.

Ya’ari a dit qu’il a été surpris par le taux de succès du Dôme de Fer au cours de la campagne de Gaza, qui se situe autour de 90 %, et ajoute que sa précision peut encore être améliorée.

Il évalue également qu’une solution technologique pour la détection des tunnels sera bientôt développée.

Netanyahu : Israël ne négocie pas « sous les tirs »

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré dimanche qu’Israël refusait de mener des négociations en vue d’un cessez-le-feu tant que des projectiles seraient tirés de Gaza vers l’Etat hébreu.

« Israël ne négocie pas sous les tirs », a dit le Premier ministre lors de la réunion hebdomadaire du gouvernement, selon un communiqué.

Liberman : « vaincre le Hamas et nettoyer Gaza »

« Il est clair maintenant que les exigences minimales du Hamas sont beaucoup plus que ce qu’Israël peut accepter ». a déclaré le ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman.

S’exprimant à l’extérieur de la réunion du Cabinet, le ministre des Affaires étrangères appelle le gouvernement à « vaincre le Hamas, nettoyer la zone, et en sortir le plus rapidement possible ».

Liberman a affirmé aussi que la situation actuelle n’était pas viable, et a reproché au gouvernement de ne pas tenir compte de sa position tout au long de la campagne.

« Cette situation ne peut pas continuer. S’ils avaient écouté ce que j’ai proposé dès le premier jour, nous aurions déjà passé ce stade », a-t-il déclaré.

Le 7 Juillet, un jour avant le début de l’opération « Bordure protectrice », Liberman avait attaqué la réponse retenue du Premier ministre Benjamin Netanyahu face aux tirs de roquettes de Gaza.

 

Kerry discute avec le ministre qatari des Affaires étrangères

Le Secrétaire d’Etat américain John Kerry s’est entretenu avec le ministre qatari des Affaires étrangères, Khalid bin Mohammed Al Attiyah au téléphone. Les deux « ont discuté des derniers développements dans la bande de Gaza et des efforts déployés à ce sujet », selon un communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères à Doha.

Qatar, avec la Turquie, est considéré comme l’un des plus grands partisans du Hamas dans la région.

– Raphaël Ahren

Selon des sources, l’Egypte vise à renforcer Abbas

Des sources diplomatiques ont indiqué au site d’informations Walla que l’objectif de l’Egypte est de renforcer la position politique du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

La proposition égyptienne forcera le Hamas à « reconnaître qu’il est en seconde place, et Abou Mazen [Abbas], qui bénéficie du soutien de l’Egypte, est le dirigeant palestinien qui mènera à la reconstruction de la bande de Gaza, » selon des sources.

Les sources soulignent que même si Israël a publiquement déclaré qu’il ne négociera pas tant que les roquettes pleuvent, il poursuit officieusement ses contacts avec l’Egypte.

Un Palestinien de 11 ans tué par des tirs de l’armée israélienne

Un enfant palestinien de 11 ans a été tué par l’armée israélienne dimanche dans le camp de réfugiés d’al-Fawar, près d’Hébron, au sud de la Cisjordanie, ont indiqué les secours palestiniens.

Khalil Mohammad al-Anati a été tué par un tir de l’armée israélienne, selon des témoins à l’AFP. L’armée a indiqué être en train d’examiner cette information.

Les circonstances de sa mort restaient floues.

Le garçon a été tué lors d’une opération menée par l’armée israélienne dont on ignorait la nature dans un premier temps, dans le camp de réfugiés d’al-Fawar, selon des témoins. Ce genre d’opération est régulièrement source de tensions.

Vendredi, de nombreux incidents avaient éclaté à Hébron après une manifestation contre l’opération israélienne à Gaza. Un jeune Palestinien avait été mortellement blessé par un tir de l’armée israélienne.

Les forces de sécurité israéliennes avaient violemment réprimé le rassemblement en utilisant « plusieurs moyens de dispersions », y compris des tirs à balles réelles, faisant, au moins 15 blessés.

– AFP

Le ministère de la Défense demande 17 à 19 milliards de shekels

Le ministère de la Défense a envoyé une demande au ministère des Finances pour un supplément de 17 à 19 milliards de shekels, ce qui augmenterait considérablement son budget 2015, rapporte Globes.

La demande comprend 6 à 8 milliards de shekels pour couvrir les coûts de la campagne, et 11 milliards de shekels pour « renforcer » sa puissance militaire.

Le ministère des Finances se dit opposé à l’augmentation du budget 2015 de la défense. Le ministre des Finances Yair Lapid a publié des déclarations la semaine dernière, disant que le budget actuel est suffisant, et que les impôts ne seront pas augmentés.

Des négociations sont en cours.

Les Palestiniens seraient d’accord pour une trêve de 3 jours

La délégation palestinienne au Caire aurait accepté une proposition égyptienne appelant à un cessez trois jours en vue de rétablir les négociations pour un accord à long terme, rapporte la radio militaire, citant des médias palestiniens.

La proposition a été envoyée à Jérusalem pour approbation. Un responsable du bureau du Premier ministre a affirmé « ne pouvoir en dire plus que Netanyahu ce matin. »

Au début de la réunion du cabinet plus tôt aujourd’hui, le Premier ministre a répété que la position d’Israël était de « ne pas négocier sous le feu », et a souligné que la campagne militaire se poursuivait.

– Raphaël Ahren contribué à cet article

ZAKA demande la permission de l’ONU pour récupérer les restes dans la bande de Gaza

L’organisation internationale de sauvetage et récupération Zaka a écrit une lettre à l’émissaire de l’ONU Robert Serry émissaire demandant l’autorisation d’entrer à Gaza pour rapatrier les restes de soldats de Tsahal Oron Shaul et Hadar Goldin.

« Compte tenu de nos années d’expérience à titre d’organisme de volontariat international humanitaire reconnu par l’ONU de récupération de restes humains de victimes de catastrophes, nous nous adressons à vous, en tant que représentant de l’ONU au Moyen-Orient, afin de faciliter la restitution des parties de corps des soldats, » écrit-il.

Dans la lettre, ZAKA demande à l’ONU de coordonner son entrée dans la bande de Gaza pour recueillir les restes pour procéder à un enterrement juif.

La semaine dernière, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a demandé à la Croix-Rouge d’aider à localiser les corps et de les rendre à leurs familles pour les funérailles.

Les Palestiniens « examinent » une offre égyptienne de trêve de 72 heures

La délégation palestinienne présente au Caire examine une proposition égyptienne pour un nouveau cessez-le-feu de 72 heures avec Israël dans la bande de Gaza, a indiqué à l’AFP dimanche un porte-parole du Hamas qui contrôle l’enclave palestinienne.

« Il y a une proposition pour une autre trêve de 72H qui permettrait de poursuivre les négociations. Cette proposition est en cours d’examen », a dit Sami Abu Zouhri à Gaza, en précisant que la décision de la délégation palestinienne dépendait du « sérieux de la position israélienne ».

– AFP

90 sites de Gaza ont été frappés depuis minuit

Israël a frappé 90 cibles dans la bande de Gaza depuis minuit, alors que les efforts se poursuivent pour rétablir un cessez-le-feu, rapporte la Deuxième chaîne.

6 détenus de Gaza inculpés

Un acte d’accusation a été émis par le tribunal de district de Beer Sheva contre six suspects terroristes du Hamas et du Jihad islamique.

Selon l’acte d’accusation, les six suspects étaient impliqués dans les tirs de roquettes et de mortiers sur Israël.

Ils ont été inculpés pour tentative d’assassinat, contact avec un agent étranger, appartenance à une organisation illégale, détention d’armes et formation militaire illégale.

Une bannière de l’État islamique repéré à Jérusalem

Un commerçant près de l’église du Saint-Sépulcre dans la Vieille Ville de Jérusalem brandit le drapeau de l’Etat islamique, le dangereux groupe djihadiste sunnite en place dans des grandes parties de la Syrie et de l’Irak.

Une bannière de l'Etat islamique dans la Vieille Ville de Jérusalem, près de l'église du Saint-Sépulcre (Crédit: Sarah Tuttle-Singer / Times of Israël)

Une bannière de l’Etat islamique dans la Vieille Ville de Jérusalem, près de l’église du Saint-Sépulcre (Crédit: Sarah Tuttle-Singer / Times of Israël)

Passage de Kerem Shalom fermé

Le passage de la frontière à Kerem Shalom, dans le sud de la bande de Gaza est fermé par le ministère de la Défense après que des roquettes ont été tirées dans sa direction, rapporte Ynet.

L’Autorité des passages frontaliers dit que les camions transportant des matières inflammables ont failli être touchées par des roquettes, provoquant la décision de fermer le passage.

Le point de passage Keren Shalom entre Israël et Gaza (Crédit : Tsafrir Abayov/Flash 90)

Le point de passage Keren Shalom entre Israël et Gaza (Crédit : Tsafrir Abayov/Flash 90)

Le Hamas fait passer en contrebande de l’argent pour payer les salaires

Le Hamas est parvenu à faire passer en contrebande des millions de dollars dans la bande de Gaza, utilisant l’argent pour payer les salaires de milliers de travailleurs, selon un rapport de l’agence de nouvelles basée à Gaza, après deux mois de de retard de paiement.

Selon le rapport, au cours des dernières heures, les salaires ont été remis à tous les membres de l’aile militaire du Hamas, et dans les heures à venir, les salaires des fonctionnaires de l’État dans la bande de Gaza seront payés ainsi.

Il est difficile de savoir comment le Hamas a réussi à transférer l’argent dans la bande de Gaza ou si le mouvement avait pour but de calmer l’agitation dans l’enclave palestinienne, ouvrant ainsi la voie à un cessez-le-feu.

Les salaires impayés des membres du Hamas ont fait l’objet d’un différend majeur entre le Fatah et le Hamas, et a été un facteur important qui a incité à la récente escalade dans la bande de Gaza.

– Avi Issacharoff

La police va interroger Hanin Zoabi demain

La députée Hanin Zoabi (Balad) devrait être interrogée par la police demain. Elle aurait tenu des propos incitant à la violence.

L’enquête a été ordonnée après qu’un policier a déposé une plainte contre elle, affirmant qu’elle lui a hurlé des insultes raciales lors d’une audience à la Cour à Nazareth.

La police enquête sur la mort de l’enfant palestinien

La police militaire dit qu’elle va lancer une enquête sur la mort d’un enfant palestinien de 11 ans, Khalil Muhammad Ahmad al-Anati, qui a été tué plus tôt aujourd’hui à la suite de tirs de Tsahal dans le camp de réfugiés d’al-Fawwar, au sud de la ville d’Hébron en Cisjordanie.

« Au cours des activités opérationnelles de Tsahal une violente émeute a éclaté au cours de laquelle une force de Tsahal a ouvert le feu et tué un mineur palestinien », dit l’armée.

« L’armée israélienne regrette sa mort. L’incident sera étudié par la police militaire ».

Anati a été transporté à l’hôpital al-Ahli à Hébron après avoir été touché dans le dos, rapporte l’agence palestinienne Maan. Sa mort a été annoncée un peu plus tard.

Avant que le jeune garçon n’ait été tué, les forces de Tsahal ont escorté des ingénieurs israéliens dans un quartier dans le camp de réfugiés, confient les habitants à Maan.

« Nous ne savons pas ce qu’ils (les Israéliens) faisaient », a déclaré Youssef al-Anati à l’AFP.

« Khalil jouait en face de la maison, puis nous avons entendu des coups de feu. L’enfant hurlait et est tombé », a-t-il dit.

« Il a été abattu dans le dos et la balle est ressortie par le ventre. »

Le Hamas appelle à des conditions de cessez-le-feu « honorables »

Un haut responsable du Hamas qui participe aux pourparlers de cessez-le-feu au Caire dit que la délégation palestinienne vise à «obtenir un accord honorable pour le peuple palestinien. »

Si un tel accord n’est pas atteint, les fonctionnaires dit, il est « mieux qu’il n’y ait pas d’accord du tout. »

Il ajoute que le Hamas était très intéressé à « donner une chance aux pourparlers de cessez-le-feu », rapporte Ynet.

Le gouvernement accepte une assistance pour les réservistes

Le gouvernement approuve la proposition de créer un fonds d’aide et d’indemnisation pour les soldats réservistes qui ont servi lors de l’opération Bordure protectrice.

La proposition a été soumise au gouvernement par le ministre de la Défense Moshe Yaalon et le ministre des Finances Yair Lapid.

L’Egypte insiste pour qu’Israël lève le blocus de Gaza

« Dans le cadre des efforts de l’Egypte pour épargner le sang des innocents Palestiniens et afin d’apporter tout son soutien à leurs demandes légitimes et alléger leurs souffrances, l’Egypte poursuit ses efforts (…) notamment en ce qui concerne le siège inhumain de la bande de Gaza par Israël, qui doit être levé parce que c’est sa responsabilité en tant que force d’occupation », lit-on dans le texte du ministère égyptien des Affaires étrangères.

L’Egypte ne présente toutefois pas la levée du blocus comme une condition pour la proposition de trêve de 72 heures, mais comme l’un des objectifs des négociations ultérieures.

L’incertitude est à son paroxysme au Caire: la délégation de négociateurs palestiniens, qui comprend le Hamas, affirme qu’elle ne décidera d’un cessez-le-feu de 72 heures ou non qu’après avoir pris connaissance de la position israélienne via les Egyptiens. Et elle a assuré dans la nuit qu’elle quitterait le Caire si la délégation de négociateurs israéliens ne revenait pas pour discuter avec les Egyptiens.

« Nous ne savons pas pour l’heure s’ils reviennent ou non », a indiqué à l’AFP un haut responsable du gouvernement égyptien, sous couvert de l’anonymat.

– AFP

Vidéo : tirs de roquettes sur des camions à Kerem Shalom

Des images vidéo de tirs de roquettes à la frontière de Kerem Shalom est en ligne sur YouTube.

Le poste-frontière de Kerem Shalom dans le sud de la bande de Gaza a été fermé plus tôt aujourd’hui par le ministère de la Défense après que des roquettes ont été tirées dans sa direction.

L’Autorité des passages frontaliers dit que les camions transportant des matières inflammables ont failli être touchées par des roquettes, entraînant la fermeture du passage.

Le passage était resté ouvert pendant la plupart des conflits, et des camions transportant des fournitures médicales en provenance d’Israël ont régulièrement traversé la frontière vers la bande afin de transférer l’aide aux Palestiniens à Gaza.

Pas de retour de la délégation israélienne au Caire

Un haut responsable israélien dément qu’une délégation israélienne est sur son chemin au Caire pour des entretiens de cessez-le-feu alors que les rapports égyptiens prétendent le contraire.

Aharonovitch : si les tirs continuent, une autre opération terrestre s’imposera

Le ministre de la Sécurité publique Yitzhak Aharonovitch affirme que si les tirs de roquettes depuis la bande de Gaza persistent, Israël n’aura d’autre choix que d’ordonner une autre invasion terrestre de l’enclave palestinienne.

« Dès que les portes se ferment, et il est clair que les négociations ne donneront aucun résultat, et nous continuons de voir [les tirs de roquettes] – nous aurons probablement pas d’autre choix que d’aller [à Gaza], » dit-il lors d’une interview accordée à la radio militaire.

« Et puis, nous aurons besoin de dominer [le Hamas], et pas seulement pour entrer sur un court terme. Il est impossible d’échapper à [ce mouvement] ».

Le ministre de la Sécurité publique Yitzhak Aharonovitch (Crédit : Flash 90)

Le ministre de la Sécurité publique Yitzhak Aharonovitch (Crédit : Flash 90)

Livni : La guerre à Gaza est celle « des gentils contre les méchants »

La guerre actuelle à Gaza n’est pas celle des Israéliens contre les Palestiniens, ou du monde soutenant les Palestiniens contre Israël, mais des « bons de cette région contre les méchants », affirme la ministre de la Justice Tzipi Livni. « C’est aussi simple que cela ».

D’un côté, il y a le « camp des pragmatiques, appelés modérés » – Israël, l’Autorité palestinienne, l’Égypte, la Jordanie et certains pays du Golfe. Ces Etats poursuivent des objectifs soutenus par la communauté internationale. De l’autre, il y a les extrémistes islamistes du Hamas, le Hezbollah et les nouveaux groupes radicaux sunnites en Irak en Syrie.

Les modérés doivent « œuvrer ensemble » pour vaincre les extrémistes, a affirmé Livni aux journalistes lors d’une conférence de presse. « Personne ne peut se permettre d’envoyer un message de faiblesse à ces extrémistes qui tuent des civils partout dans cette région – ce n’est pas acceptable. Personne ne peut se permettre d’envoyer le message que ceux qui [perpètrent] ce terrorisme contre des civils obtiendront ce qu’ils veulent ».

Réitérant son plan pour « le lendemain » de l’opération militaire, Livni appelle à la démilitarisation de la bande de Gaza parallèlement à la reconstruction supervisée de l’infrastructure civile. L’Autorité palestinienne doit à nouveau contrôler les passages de Gaza vers Israël et l’Egypte, ajoute-t-elle.
Le désarmement de Gaza de « toutes les armes illicites » peut commencer par « empêcher le réarmement », explique-t-elle. « La bonne nouvelle » est que l’Egypte a récemment cessé toute contrebande d’armes entre le Sinaï et la bande de Gaza. C’est un moyen. L’autre est de superviser et d’adopter un mécanisme qui empêche tout réarmement du Hamas et utiliserait le soutien de la communauté internationale à la population de Gaza sans renforcer le Hamas « .
Livni, négociatrice en chef des pourparlers de paix entre Israël et l’Autorité palestinienne, appelle également à la reprise des pourparlers avec l’Autorité palestinienne, la paix demeurant un élément vital de « l’intérêt israélien ».
– Raphaël Ahren

Israël : Pas de cessez-le-feu alors que des roquettes tombent

Jérusalem rejette la proposition de cessez-le feu de 72 heures tant que des roquettes continuent d’être lancées vers le sud du pays, un haut responsable israélien raconte le Times d’Israël. « Alors que nous parlons, ils continuent de cibler les communautés de notre côté de la frontière. Il est clair qu’il n’y a pas cessez le feu. »

Une délégation israélienne ne reviendra pas à la table des négociations jusqu’à ce qu’il y ait un cessez-le feu, le haut fonctionnaire ajoute. Répondant aux rapports que les Palestiniens ont accepté une trêve de 72 heures, le fonctionnaire a déclaré, « Les actions parlent plus que les mots. »

– Raphaël Ahren

Sirènes d’alerte à Yad Mordechai

Un nouveau cessez-le-feu de 72 heures à Gaza proposé au Caire, Israël l’examine

Un nouveau cessez-le-feu de 72 heures dans la bande de Gaza a été conclu entre Israël et les Palestiniens, via une médiation égyptienne, a annoncé dimanche à l’AFP un responsable palestinien.

Le responsable a fait état d’un « consensus simultané » des deux parties ajoutant que l’Egypte allait annoncer officiellement l’heure du début du cessez-le-feu.

Roquette à Netivot

Israël examine toujours l’offre de cessez-le-feu de 72 heures (responsable israélien)

Israël examinait toujours dimanche en début de soirée une offre faite au Caire d’un cessez-le-feu de 72 heures dans la bande de Gaza, a indiqué un responsable israélien.

Les responsables israéliens « sont en train d’en discuter », a dit sous couvert de l’anonymat ce responsable israélien auquel l’AFP demandait si Israël avait conclu un tel cessez-le-feu avec les Palestiniens lors de discussions indirectes par l’entremise des Egyptiens, comme l’a annoncé un responsable palestinien au Caire.

– AFP

L’Egypte exhorte Israël et les Palestiniens d’accepter le cessez-le-feu

L’Egypte appelle Israël et les Palestiniens à accepter un cessez-le-feu commençant à une heures lundi.

Le bureau du Premier ministre n’a pas encore commenté les informations selon lesquelles Israël et le Hamas ont convenu d’un cessez-le-feu de 72 heures.

Selon la Deuxième chaîne, une délégation israélienne est arrivée au Caire pour finaliser l’accord.

« Alors que l’escalade se poursuit dans la bande de Gaza, et étant donné la nécessité de préserver le sang d’innocents, l’Egypte appelle les deux parties, Israéliens et Palestiniens, à s’engager à un cessez-le-feu de 72 heures effectif à partir de lundi 00:01 heure du Caire (21:01 GMT dimanche) » et « à travailler, pendant ce temps, à un cessez-le-feu global et permanent », a indiqué le ministère égyptien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Gaza est prête à sacrifier 2 millions de martyrs selon un religieux

Un religieux musulman lors d’un sermon donné depuis les ruines de la mosquée Al-Sousi dans la bande de Gaza, dit que la nation palestinienne est prête à sacrifier deux millions de martyrs dans sa guerre contre Israël.

« Nous n’allons pas abandonner nos armes, même si le nombre de martyrs dépasse deux millions, et pas seulement 2000 », dit le religieux anonyme.

« La nation palestinienne est prête à sacrifier deux millions de martyrs, pour le bien de la sainte et la plus juste cause sur la surface de la Terre. Nous sommes prêts à sacrifier tous les fils du peuple palestinien pour cette sainte cause », poursuit-il.

La population estimée de la bande de Gaza est d’environ 1,8 million d’habitants.

Le religieux continue à prier pour que tous les juifs soient éliminés.

« Oh Allah, détruis les Juifs, ceux qui soutiennent les Juifs, ceux qui sont aux côtés des Juifs, qui coopérent avec les Juifs, qui font du commerce avec les Juifs, ou ouvre leur une porte pour entrer dans le pays de l’Islam. »

Le sermon prononcé vendredi a été diffusé sur Al-Jazeera.