L’équipe de football palestinienne a dominé jeudi Israël pour la première fois dans les classements mondiaux mensuels de la FIFA, alors que l’Etat juif a perdu 16 places sur le classement d’octobre.

Israël a été classé 98e, tandis que les Palestiniens ont grimpé de deux rangs à la 82e place, son meilleur classement, selon la FIFA.

En 2016, les Palestiniens étaient à la 131e place.

Le classement de l’Etat juif a été le plus bas de tous les temps, selon les statistiques de l’association de football, qui remontent à 1993. La meilleure année de l’histoire d’Israël a été 1998, alors qu’elle était classée 18e.

En tête du classement de la FIFA, figurent l’Allemagne, le Brésil, le Portugal et l’Argentine.

Plus tôt ce mois-ci, la FIFA a rejeté la demande de la Fédération palestinienne de football consistant à prendre des mesures punitives contre six équipes israéliennes basées dans des implantations situées au-delà de la Ligne verte.

Le groupe palestinien a fait valoir que les clubs violaient les statuts de la FIFA interdisant aux associations membres de jouer dans le territoire d’une autre nation sans autorisation.

Israël dit que les règles de la FIFA sont inapplicables car il n’y a pas de frontières permanentes et reconnues dans la région.