Après avoir accepté une prolongation de cinq jours de la trêve avec Israël, les négociateurs palestiniens (Hamas, Jihad islamique et Gatah) au Caire ont qualifié la proposition israélienne pour un accord permanent d’ « exécrable », évoquant les exigences israéliennes jeudi.

S’adressant à la station de nouvelles libanaise Al-Mayadeen, des sources palestiniennes anonymes impliquées dans les négociations ont affirmé qu’Israël conditionne l’expansion de son activité dans ses frontières avec la bande de Gaza à un accord détaillé avec l’Autorité palestinienne, et non le Hamas, et refuse de fournir une date pour les discussions.

Le cabinet israélien doit se réunir à 17 heures pour débattre des négociations au Caire sur un cessez-le-feu permanent. L’équipe de négociation israélienne composée de cinq membres a été avare de détails sur ses positions, un fait dénoncé par un certain nombre de ministres du gouvernement.

Selon des sources, Israël ne mentionne pas le paiement de salaires des employés du Hamas – effectué par la Banque arabe, apparemment en raison des pressions israélienne et américaine – ni non plus d’accord pour abolir la clôture de 300 mètres adjacente à la zone interdite d’entrée aux Palestiniens par l’armée israélienne. Israël, selon les mêmes sources, n’a accepté « qu’une levée progressive de l’interdiction dans le cadre d’un accord global de cessez-le-feu. »

Israël a également rejeté la demande palestinienne d’étendre la zone de pêche autorisée à 12 miles nautiques (même si les sources ne mentionnent pas si Israël a accepté d’étendre la zone au-delà des 3 miles actuels). La construction d’un port et d’un aéroport, ainsi que la libération de prisonniers palestiniens, sont des sujets jugés par Israël « secondaires » et reportés à une date ultérieure, selon les mêmes sources.

Les négociateurs palestiniens ont quitté Le Caire jeudi pour se concerter avec leurs dirigeants : l’OLP à Ramallah, le Jihad islamique à Beyrouth et le Hamas au Qatar, a rapporté le quotidien israélien Haaretz. Les équipes doivent se réunir au Caire début de semaine prochaine.

Moussa Abu Marzuk, chef adjoint de l’aile politique du Hamas et l’un des négociateurs, a déclaré à Al-Mayadeen qu’ « aucune percée n’a été atteinte sur ​​l’un des sujets abordés avec Israël », ajoutant que « plusieurs cycles de négociations sont nécessaires. »