Le Fédération palestinienne de football (PFA) a saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS) pour obtenir l’annulation d’une décision prise lors du congrès de la FIFA à Bahreïn qui avait refusé de voter une résolution sur les clubs israéliens de Cisjordanie, a annoncé mardi le TAS.

Lors du congrès de la FIFA en mai à Bahreïn, la Fédération palestinienne avait proposé de soumettre au vote une résolution reconnaissant ses droits à administrer le football dans ses territoires.

Selon la PFA, la présence de six clubs israéliens en Cisjordanie enfreint les statuts de la FIFA, qui interdisent aux clubs d’une fédération de jouer sur un autre territoire sans permission.

Mais au lieu de proposer cette résolution au vote, la FIFA avait soumis une autre proposition, donnant au Conseil de la FIFA jusqu’à mars 2018 pour étudier et évaluer un rapport sur le différend Israël/Palestine établi par un comité de surveillance de l’instance.

La fédération palestinienne demande que cette décision d’accorder un nouveau délai au Conseil soit déclarée nulle et qu’un vote soit ordonné sur sa propre proposition.