Les Palestiniens lanceront prochainement une nouvelle télévision dédiée au sport local, avec une première diffusion test prévue mercredi, ont indiqué samedi les fondateurs de cette chaîne à l’AFP.

Mercredi, en guise de test, la chaîne retransmettra le match amical qui doit opposer en Algérie les équipes olympiques de football palestinienne et algérienne, « puis le lancement officiel de la chaîne se fera dans quatre ou cinq mois », a indiqué son directeur Waël Romana.

Il a déjà recruté une quarantaine d’employés et espère agrandir ensuite ses équipes. « Le but, dit-il, étant d’arriver à couvrir tous les événements sportifs palestiniens, dans toutes les disciplines ».

Le président de la Fédération palestinienne de football, Jibril Rajoub, qui pose régulièrement la question des entraves israéliennes aux athlètes palestiniens devant les instances internationales et a porté le sport au rang d’outil diplomatique au service de la cause palestinienne, a salué l’arrivé de cette chaîne comme « un tournant historique » dans l’histoire du sport palestinien.

Les Palestiniens ont en leur possession les outils nécessaires pour diffuser depuis les Territoires via des satellites arabes sur lesquels Israël « n’a pas de pouvoir d’agir », explique à l’AFP une responsable de la communication au sein du ministère de l’Information.

« L’Autorité palestinienne a acheté 18 canaux sur les deux satellites Nilesat et Arabsat et peut les céder à qui elle veut sans qu’Israël ne puisse interférer ».

Les Territoires palestiniens comptent près de 90 stations de radio locales, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, ainsi que 18 chaînes de télévision.

Reconnue par la Fifa dès 1998, la Palestine tente cette année d’envoyer « entre huit et dix athlètes » aux Jeux Olympiques de Rio, selon son comité olympique pour qui la participation aux Jeux, comme aux qualificatifs de Coupe du monde ou d’Asie, sera non seulement un événement sportif, mais une déclaration politique en faveur de l’Etat palestinien.