Des centaines de personnes ont commémoré le 72e anniversaire du soulèvement du ghetto de Varsovie en Pologne.

La cérémonie principale a eu lieu dimanche après-midi au Monument commémorant les héros du ghetto de Varsovie qui se situe en face du musée de l’Histoire des Juifs polonais.

Les autorités polonaises et de jeunes Israéliens en visite en Pologne se sont joints aux résidents de Varsovie pour commémorer l »insurrection.

De nombreuses personnes présentes portaient des jonquilles en papier épinglées à leurs vêtements qui symbolisent le souvenir de l’insurrection.

Wladyslaw Bartoszewski, le secrétaire d’Etat au Cabinet du Premier Ministre de la Pologne, a participé à l’insurrection et est intervenu lors de la cérémonie.

Bartoszewski, 93 ans, était un prisonnier d’Auschwitz et un combattant de la Résistance qui a été reconnu par le mémorial de Yad Vashem en Israël comme Juste parmi les Nations pour l’aide qu’il a apportée pour sauver des vies juives.

« Ceci n’est pas le discours d’un représentant du gouvernement, mais un homme qui a été et qui est le témoin des événements historiques, a-t-il affirmé. C’est l’accomplissement de ma vie que, 72 années après ces événements, et j’en parle aussi au nom de ceux qui sont absents ».

Le soulèvement du ghetto de Varsovie a éclaté le 19 avril 1943, et a duré un mois. C’était la première action militaire des organisations de l’ombre contre l’Allemagne et le premier soulèvement urbain dans l’Europe occupée.

« Les insurgés étaient pleinement conscients du fait qu’ils se battaient juste pour une mort digne », a indiqué Piotr Kadlcik, un membre du conseil de la communauté juive de Varsovie, au JTA.

Avant la cérémonie principale, les combattants de l’Union militaire juive ont été commémorés avec une plaque commémorative.