N’hésitez pas à appeler les pompiers si votre maison est en feu : ils ne feront plus payer.

Le gouvernement a annoncé dimanche qu’à partir du début de l’année 2017, ceux qui ont besoin des pompiers n’auront plus de frais de service à payer.

La nouvelle directive a été adoptée à l’initiative du ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan. De plus, les frais seront annulés de manière rétroactive pour tout citoyen ayant appelé les pompiers pendant la vague d’incendies qui a balayé le pays le mois dernier, a annoncé le site d’informations Kikar HaShabbat.

Actuellement, les frais de service aux pompiers varient d’une centaine à des milliers de shekels, en fonction de la localisation de l’incendie, du nombre d’engins nécessaires, et de la quantité d’eau utilisée.

Selon Yoram Levy, le porte-parole des pompiers, il y a eu plus de 2 000 départs de feu entre le 18 et le 26 novembre, dont 39 ont entraîné des incendies majeurs.

Comme beaucoup d’incendies ont été déclarés actes pyromanes, le gouvernement dédommagera de toute façon ceux dont la propriété a été abîmé par les flammes.