La société israélienne Bonus BioGroup vient de mettre au point une nouvelle méthode de greffe qui diminuerait les risques d’infections et de rejet.

Selon Silicon Wadi, site dédié à l’innovation israélienne, « Le greffon [est] développé à partir de cellules adipeuses prélevées par liposuccion, est réinjecté dans les cellules osseuses défaillantes… ».

Ce genre de greffon, nommé Bono-Fill présente, du fait de sa nature liquide et de l’héritage génétique issu des cellules mêmes du patient, l’avantage de s’adapter de manière plus concrète aux os de ce dernier.

Le Docteur Meretzki, PDG de BonusBioGroup, une société israélienne de biotechnologie explique les avantages de ce nouveau type de greffe.

« Cultivée à partir des cellules souches du patient, cette méthode régénérative est un outil puissant pour traiter une large variété d’os et d’articulations sans courir le risque d’un rejet tissulaire ou d’un échec chirurgical ».