Faisant suite aux décisions prises à la conférence des donateurs pour la reconstruction de la bande de Gaza au Caire plus tôt dans la semaine, les premiers camions remplis de matériels de construction ont fait leur entrée à Gaza mardi matin. La reconstruction débute sous la supervision conjointe de l’Autorité palestinienne et de l’ONU.

Quinze camions remplis de ciment (600 tonnes), dix remplis d’acier (400 tonnes) et 50 de gravier sont entrés dans l’enclave côtière en provenance d’Israël par le passage de Kerem Shalom, indique la Dixième chaîne mardi.

De plus, il est important de noter que pour la première fois depuis 2007, année durant laquelle le Hamas a pris le contrôle de la bande de Gaza, Israël a autorisé l’exportation de produits en provenance de l’enclave côtière vers la Cisjordanie. Il a autorisé la sortie d’un camion de bananes et d’un camion rempli de dattes cultivées par des fermiers palestiniens.

Du côté gazaoui du passage de Kerem Shalom, les fonctionnaires de l’AP et de l’ONU supervisaient le transport des cargaisons pour s’assurer qu’elles ne tombent pas entre les mains du Hamas, indique la Coordination des activités gouvernementales des territoires de l’armée israélienne [COGAT].

Ces faits surviennent au moment où le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, s’est rendu dans la bande de Gaza et a dénoncé la destruction causée par le conflit de cet été.