Une chaîne de cafétérias israélienne qui avait baissé ses prix dans ses enseignes à travers tout le pays a annoncé qu’elle a pris la décision de les relever… seulement un petit peu.

L’entreprise Cofix est entrée sur le marché en 2013, vendant des cafés et autres produits alimentaires pour un prix fixe de 5 shekels (1,35 dollar par pièce).

Toutefois, en raison de l’augmentation des prix du marché, la chaîne fera passer son prix standard à 6 shekels.

Au cours des deux dernières années, le concept de cette chaîne à bas prix a mené à l’ouverture de structures similaires, forçant ce concurrent déjà bien implanté à réduire ses prix en réponse.

Dans un message paru sur Facebook, Cofix a annoncé que ses prix vont augmenter dans ses 131 enseignes.

Quatorze d’entre elles sont des Bars Cofix, qui vendent des boissons alcoolisées en plus des cafés et autres produits.

Super Cofix, une chaîne parallèle de 20 supermarchés basés sur la maison-mère, continueront pour leur part à vendre l’ensemble de leurs 800 produits au prix de 5 shekels.

« Cette hausse de prix va nous permettre de rester une chaîne forte », indique le message, « ce qui nous permettra d’élargir notre gamme de produits et de continuer notre révolution du bas prix dans 100 sites et lieux supplémentaires où, jusqu’à maintenant, il n’était pas possible d’ouvrir une enseigne Cofix au prix de 5 shekels ».

L’annonce explique également que la chaîne a révolutionné le marché au cours des trois dernières années, et que cela continuera à être le cas.

Selon son site Internet, en plus de cafés et de thé, Cofix vend des sandwichs, des pâtisseries, des ragoûts, des jus de fruits, des produits de santé, des desserts, des glaces, de la crèmerie, du pain, des fruits, des légumes, de la restauration rapide et même certains produits non alimentaires.

Sur le marché boursier de Tel Aviv, la société Cofix était enregistrée en 2015 aux côtés des entreprises pesant 90 millions de shekels.

En octobre 2016, Cofix a ouvert sa première enseigne hors d’Israël, à côté de la place rouge de Moscou, et a pour objectif de s’implanter à Londres.

Tous les établissements Cofix sont casher.