La branche syrienne d’Al-Qaïda et des groupes rebelles ont pris mercredi à l’armée syrienne le passage de Qouneitra, unique point de contact d’Israël avec la Syrie, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Ce passage était tombé brièvement en juin 2013 aux mains des rebelles mais repris ensuite par l’armée syrienne.

« Le Front Al-Nosra et d’autres groupes rebelles ont pris le passage de Qouneitra et les combats avec l’armée syrienne continuent de faire rage dans les environs », selon le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane, qui fait état de 20 soldats et quatre rebelles tués.

Mercredi, Al-Nosra et différents groupes rebelles avaient annoncé le lancement de la bataille de « libération » de Qouneitra. Puis des groupes rebelles, dont le Front des révolutionnaires de Syrie (non islamiste), ont tweeté la « libération » du passage.

Lors des combats, un soldat israélien a été blessé par des tirs en provenance de Syrie, selon une porte-parole militaire israélien. En représailles, l’armée israélienne a « bombardé deux positions de l’armée syrienne dans le plateau du Golan syrien », selon un communiqué.

Le point de passage est emprunté essentiellement par des habitants druzes du Golan israélien pour aller étudier, travailler ou se marier en Syrie.

Israël est officiellement en état de guerre avec la Syrie.