Une organisation humanitaire basée à New York, financée par plusieurs groupes juifs, a commencé à envoyer des équipements médicaux vers une île grecque qui en a désespérément besoin pour faire face à l’afflux aux dizaines de milliers de réfugiés.

L’Ayfa Foundation a déjà expédié un conteneur plein d’équipements médicaux aux hôpitaux et aux organismes de secours sur l’île de Lesbos, a déclaré la directrice générale de la fondation, Danielle Butin, qui vient de rentrer d’une visite sur l’île pour évaluer les besoins.

La situation dont elle a été témoin sur place était désastreuse : des ailes de l’hôpital sont vides par manque d’équipement, les médecins manquent cruellement de médicaments pour traiter les malades et les bateaux des gardes côtiers grecs, qui sauvent les réfugiés de la noyade, ne disposent pas d’équipement de réanimation de base comme des défibrillateurs.

« Ils n’ont tout simplement pas suffisamment de matériel et d’équipements médicaux », a déclaré Butin.

Au cours de la dernière année, des centaines de milliers de réfugiés et de migrants, la plupart d’entre eux à partir de Syrie, d’Irak, d’Iran et de l’Afghanistan, ont débarqué sur Lesbos en mer Egée pour tenter de se rendre en Europe.

Afya – qui signifie « bonne santé » en swahili – a dans le passé envoyé du matériel médical en aide humanitaire à Haïti, au Ghana, en Ethiopie, au Rwanda, au Malawi et en Sierra Leone.

« Nous avons décidé lors de ce voyage que notre réponse sera d’envoyer autant [de choses] que possible et nous voulons soutenir les systèmes déjà existants avec des matériaux concrets pour les gens du pays et les réfugiés », a déclaré Butin.

A Lesbos, Butin a dit qu’elle avait vu un hôpital récemment rénové vide, parce que les autorités locales ne disposaient pas des équipements adéquats pour le faire tourner, tandis que les installations médicales déjà existantes tournent au-delà de leurs capacités.

Elle est revenue à New York avec des dizaines de pages d’une liste en grec de fournitures nécessaire pour chaque département de l’hôpital.

Une première cargaison a été financée par le Jewish Coalition for Disaster Relief, une coalition de groupes juifs américains dirigés par l’American Jewish Joint Distribution Committee (JDC).

La coalition a jusqu’ici amassé plus d’1,2 million de dollars pour financer des projets portant sur les réfugiés syriens, selon le JDC, qui comprend des dons à l’organisme IsraAid, qui s’est installé en Grèce depuis le mois de septembre pour fournir une assistance médicale et psychologique aux réfugiés.

Israël a également fait un don de 1,5 tonne de médicaments au ministère grec de la Santé.

Butin a précisé qu’elle tentait de réunir des fonds supplémentaires pour des cargaisons supplémentaires et a déjà eu « un soutien extraordinaire de la communauté juive et des synagogues [de la région de New York] ».

« Nous essayons de réunir quelques centaines de milliers de dollars, l’objectif est d’amasser autant d’argent que possible pour poursuivre les livraisons de cargaison », a-t-elle conclu.