Certains résidents de l’implantation illégale devant être démolie jeudi ont obtenu un accord partiel avec le ministre de la Défense et ont commencé à évacuer volontairement leurs maisons ce midi.

Selon l’Administration civile, les résidents de Givat Assaf, un avant-poste proche de Beit El, ont jusqu’à dimanche pour terminer l’évacuation, a annoncé Israel National News.

Le destin de sept autres immeubles d’une partie différente de l’implantation prévus à la démolition jeudi est toujours en balance. Les résidents et l’Administration civile continuent en effet à faire des appels juridiques pour retarder les démolitions.

L’Administration civile a prévu cette semaine de raser plus d’une vingtaine d’immeubles illégaux dans des avant-postes. L’Administration applique donc une décision de justice de novembre 2013 concernant l’évacuation des propriétés construites sur des terres palestiniennes privées.