Le Parti socialiste néerlandais s’est distancié d’un militant du parti, qui a écrit que voir les soldats israéliens le rendait « fier » des soldats allemands de la Seconde Guerre mondiale.

Un porte-parole de l’antenne du parti de Castricum, une ville située à une vingtaine de kilomètres à l’ouest d’Amsterdam, a écrit la semaine dernière sur Twitter que Jan van der Weiden, ancien candidat du parti et ancien trésorier, « n’est pas membre du Parti socialiste, n’est plus membre depuis des années, et n’est pas impliqué à nos côtés. Ses déclarations ne sont absolument pas faites au nom du parti. »

Cette déclaration fait suite à une plainte pour racisme déposée auprès de la police par le Centre d’information et de documentation sur Israël contre van der Weiden après une série de tweets antisémites publiés sur son propre compte Twitter.

Le mois dernier, il avait écrit, en anglais : « plus je vois de soldats israéliens, plus je suis fier des soldats allemands pendant la Seconde Guerre mondiale. »

Il avait également accusé les Juifs d’avoir trop d’influence, et expliquer pourquoi il était nécessaire de punir les Juifs des actions d’Israël. Ces messages ont été supprimés et le compte Twitter n’est plus accessible.

Van der Weiden était cependant présent pas plus tard que la semaine dernière sur le site internet du parti socialiste de Castricum, où il lui était rendu hommage car il a aidé le groupe local grâce à ses compétences en comptabilité.

La page a été supprimée après la plainte, a indiqué le site d’information Dagelijkse Standaard.