Un groupe de 30 soldats réservistes de l’armée israélienne a notifié à ses commandants qu’il refusait d’entrer dans la bande de Gaza à bord des transporteurs de troupes blindés M113, véhicules militaires conçus par l’armée américaine dans les années 1960 et inaugurés pendant la guerre du Vietnam.

Le M-113, utilisé par l’armée israélienne pendant plusieurs décennies, est considéré par la plupart des experts militaires comme inadapté à la guerre urbaine dans la mesure où le blindage ne peut résister à une frappe directe d’un missile antitank tiré dans un rayon proche.

Alors que l’unité de réservistes n’a pas encore été appelée à entrer dans l’enclave contrôlée par le Hamas, les soldats ont toutefois exigé que l’armée les équipe de véhicules suffisamment protégés, a rapporté la Dixième chaîne.

Samedi, pendant de lourds affrontements dans le quartier de Chajaya à Gaza, les terroristes du Hamas ont tiré un missile sur un transporteur M-113, débouchant sur la mort de six des sept soldats qui étaient à bord, le septième étant porté disparu mais présumé mort.

A la suite de la bataille meurtrière de Chajaya, Sami Turgeman, responsable du Commandement du Sud de l’armée israélienne, a dit que l’armée était consciente des défauts du M-113 mais qu’elle n’avait pas les moyens d’assurer l’entière protection de chaque soldat entrant dans la bande de Gaza.