La situation économique dans la bande de Gaza s’est aggravée ces derniers jours, ainsi que le conflit entre les adeptes du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et ceux de l’ancien homme puissant du Fatah, Mohammed Dahlane.

Dans le contexte de l’escalade des tensions entre les deux hommes, l’AP a décidé de suspendre les salaires de quelque 200 employés de Gaza, connus comme des fidèles de Dahlane.

En réaction, les partisans de Dahlane ont publié les noms d’environ 100 officiers de l’AP à Gaza, qu’ils accusent d’informer les forces de sécurité de l’AP à Ramallah.

Dans l’intervalle, une voiture appartenant à un officier de l’AP a été incendiée.

Dahlane, un opposant de longue date d’Abbas, expulsé du parti Fatah d’Abbas en 2011, est considéré par certains Palestiniens et dirigeants de l’OLP comme un candidat légitime pour ce dernier, au pouvoir depuis 2005.

Dahlane était en charge du portefeuille de la sécurité intérieure et dirigeants des forces de sécurité à Gaza. Il est tombé en disgrâce en juin 2007, lorsque le Hamas a évincé le Fatah de Gaza après de violents combats de rue qui ont duré plusieurs jours.

Le Hamas, qui détient seul le contrôle de Gaza – malgré un accord nominal de partage du pouvoir avec le Fatah d’Abbas – s’est rangé du côté de Dahlane, en publiant une déclaration soutenant les 200 fonctionnaires impayés.

Une source du Fatah accuse les fidèles de Dahlane d’avoir envoyé des messages menaçants et anonymes à 2 000 hommes du Fatah à Gaza.

La suspension des salaires des travailleurs de l’AP liés à Dahlane est encore plus ostensible, compte tenu du fait que Ramallah n’est en mesure de verser à ses autres fonctionnaires que 60 % de leurs salaires, après qu’Israël a gelé les recettes fiscales palestiniennes.

Le gel des fonds palestiniens par Jérusalem est une mesure punitive, en réaction à la demande d’Abbas de rejoindre la Cour pénale internationale et de poursuivre Israël pour crimes de guerre présumés.

Une coopération accrue entre le Hamas et Dahlane ces derniers mois s’est effectuée en parallèle avec l’effritement de l’accord d’unité Hamas-Fatah. Ainsi, le Hamas a coopéré avec les adeptes de Dahlan pour organiser un rassemblement contre Abbas.