La compagnie de chemin de fer d’Israël a annoncé dimanche qu’elle fermerait sa ligne de train entre Sderot et Ashkelon jusqu’à nouvel ordre par crainte que les trains puissent être ciblés par des missiles anti-tanks depuis la bande de Gaza.

La décision a été ordonnée par le ministère de la Défense à la suite du récent conflit à Gaza et a été prise par crainte d’une reprise de la violence alors qu’une trêve temporaire entre Israël et le Hamas doit prendre fin sans qu’aucun signe qu’un accord de cessez-le-feu puisse être obtenu.

Les résidents de Sderot devront utiliser un service de navette en provenance et à destination d’Ashkelon jusqu’à ce que la ligne de Sderot soit considérée comme sûre.

Le ministère des Transports a déclaré qu’il travaillait à fortifier et à protéger la ligne Sderot-Ashkelon qui connecte la périphérie de Gaza avec le centre d’Israël, précisant à Ynet que la question « est traitée par les autorités compétentes ».