Les ultra-orthodoxes ont réussi à ralentir les travaux des chemins de fer le week-end
Rechercher

Les ultra-orthodoxes ont réussi à ralentir les travaux des chemins de fer le week-end

Netanyahu, Yisrael Katz et les ministres ultra-orthodoxes se sont accordés sur un "statu quo" qui évite les travaux de réparation, d'entretien et de construction durant Shabbat

Des passagers attendent le bus à la gare Hashalom, au niveau des tours Azrieli, à Tel Aviv, le 22 septembre 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Des passagers attendent le bus à la gare Hashalom, au niveau des tours Azrieli, à Tel Aviv, le 22 septembre 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Des ministres israéliens ont annulé les travaux prévus sur les Chemins de fer du sud d’Israël, qui devaient être effectués ce week-end, après avoir subi une pression de la part des partis ultra-orthodoxes, qui se sont toujours opposés à ce que des travaux de réparation ou d’entretien se déroulent les vendredis soirs et les samedis, c’est-à-dire, pendant toute la durée du Shabbat.

Lors d’une réunion du cabinet jeudi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, ministre des Transports Yisrael Katz, le ministre des Affaires sociales et des Services sociaux Haim Katz et les chefs des partis ultra-orthodoxes Shas et Yahadout HaTorah, se sont mis d’accord sur l’annulation des travaux d’entretien, et sur le fait que le « statu quo » sur l’absence de travaux pendant Shabbat soit maintenu.

Selon les médias israéliens, les parties « travaillent pour empêcher les récents cas de transgression du Shabbat dans le domaine des transports ».

Katz a indiqué qu’il ordonnera à son bureau de ne pas autoriser de travaux non-urgents sur les lignes de chemin de fer durant le week-end.

Selon la Première chaîne, l’accord créera également un système pour que les parties puissent discuter des travaux durant le week-end dans le cadre de projets futurs.

La société Israeli Railways a entrepris plusieurs projets conséquents ces dernières années, notamment une ligne de train à grande vitesse pour relier Tel Aviv et Jérusalem et des améliorations sur les lignes existantes.

Selon les responsables, effectuer les travaux durant le weekend permet d’éviter de perturber le trafic déjà très dense, en semaine.

« Le Premier ministre a, une fois de plus, autorisé les ultra-orthodoxes à faire obstacle aux travaux nécessaires sur les chemins de fer durant Shabbat, et par conséquent, à perturber tout le pays », a déclaré la députée Ksenia Svetlova (Union sioniste), condamnant cet accord.

Les travaux sur certaines lignes de chemin de fer et dans certaines gares ont déclenché des protestations de la part des partis ultra-orthodoxes.

L’an dernier, des politiciens ultra-orthodoxes avaient menacé de renverser la coalition si les travaux sur le chemin de fer continuaient à avoir lieu pendant Shabbat, ce qui a causé un mécontentement de la part des usagers, qui ont été confrontés à des gros retards et annulations, après que Netanyahu a succombé à la pression et ordonné aux travaux de cesser.

Les travaux prévus le Shabbat à la gare de Bnei Brak, en périphérie de Tel Aviv au début du mois d’août, et probablement en septembre avec les fêtes du Nouvel An, risquent d’être à l’origine d’une nouvelle crise.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...