Une organisation représentant les médecins urgentistes d’Israël a demandé dimanche au gouvernement de déployer immédiatement un policier en uniforme dans chaque service d’urgence pour protéger les employés de la vague de violences contre le personnel médical, a annoncé la radio militaire.

Eran Talor, le président de l’Association israélienne de médecine d’urgence, a écrit au ministre de la Santé Yaakov Litzman ainsi qu’au ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan, pour les exhorter à agir, – le personnel de sécurité présent dans les hôpitaux n’ayant pas l’autorité pour combattre ce problème.

La lettre de Talor a été écrite après deux attaques en l’espace de trois jours aux urgences de l’hôpital Ichilov de Tel Aviv.

Dans l’un des cas, les gardes de sécurité qui tentaient de protéger les employés ont été frappés et blessés.

« Suite à la vague croissante de violence contre le personnel médical et paramédical du service des urgences, l’Association pour la médecine d’urgence demande le déploiement d’un policier dans chaque service d’urgences », a écrit Talor.

En expliquant les raisons de sa demande, Talor a indiqué que le niveau de violence auquel sont confrontées les équipes augmente. Un service d’urgences, a-t-il noté, est « un département ouvert où quiconque peut entrer et notre capacité à contraindre ceux qui entrent est limitée. »

« Les équipes de sécurité, qui travaillent très dur et sont solidaires contre les agressions dirigées contre les équipes, ont une autorité limitée qui n’est pas la même que celle d’un policier », a-t-il écrit.

Dimanche, un homme a été arrêté après avoir attaqué un infirmier de l’hôpital Ichilov de Tel Aviv car il pensait ne pas être soigné correctement.