Benjamin Netanyahu et le président élu Reuven Rivlin se réuniront mercredi. Les deux hommes forts du Likud tenteront de mettre de côté une rivalité qui a commencé bien avant l’ascension de Rivlin vers le bureau de président.

Ce sera la première réunion entre les deux hommes depuis que Rivlin a battu Meir Shitrit, l’ancien député Likud et candidat du parti Hatnua, en deux tours de scrutin mardi, après une campagne tumultueuse.

Rivlin a été considéré comme le favori dans cette course, après avoir obtenu l’appui du public il y a plusieurs semaines, et ce à la différence de Netanyahu qui n’a pas voulu soutenir son camarade de parti.

L’approbation de Netanyahu met fin à une période de rumeurs et de controverses autour de la course à la présidentielle. Le mois dernier, les médias israéliens ont déclaré que Netanyahu voulait reporter les élections à six mois plus tard, période durant laquelle il aurait pu faire passer une loi abolissant la fonction présidentielle, apparemment parce qu’il voulait bloquer Rivlin.

Cette idée a été rapidement démentie par Yair Lapid, le ministre des Finances, un des partenaires clés de la coalition.

Après avoir obtenu la victoire, Rivlin a insisté sur le fait qu’il n’y avait pas de « différends » entre lui et le Premier ministre, et qu’il espérait travailler étroitement avec Netanyahu tout au long de son mandat présidentiel. Il a ajouté qu’il n’était « en colère contre personne ».

Dans le but d’enterrer la hache de guerre, Netanyahu a félicité Rivlin et a promis qu’il allait travailler avec lui. « Je sais que vous ferez tout votre possible en tant que président et je vous promets qu’en tant que Premier ministre… je vais faire la même chose avec vous », a-t-il prévenu.

Au cours du toast après l’annonce, Rivlin s’est engagé à abandonner la politique liée à son parti et à devenir « un homme de la nation ». La résidence du président qu’il va bientôt occuper est « la maison de tous les Israéliens », a-t-il déclaré.

Rivlin a ensuite visité le Mur occidental ainsi que la tombe de son père – qui a sans succès concouru pour être le troisième président d’Israël – située sur le mont des Oliviers.

Au cours de la cérémonie qui a suivi la victoire, Netanyahu a levé son verre pour Rivlin en rendant hommage à « un homme de Jérusalem et un homme de la terre d’Israël ».