L’Espagne « déplore » l’opération terrestre israélienne dans la bande de Gaza et appelle au « respect scrupuleux de la vie des civils et des installations publiques comme les écoles et les centres de santé », a déclaré vendredi le ministère des Affaires étrangères.

« L’Espagne exprime sa profonde préoccupation après l’annonce officielle israélienne d’une intervention terrestre à Gaza » lancée dans la nuit de jeudi à vendredi, indique le ministère dans un communiqué.

« L’Espagne déplore la décision et appelle instamment à la retenue maximum et au respect scrupuleux de la vie des civils et des installations publiques comme les écoles et les centres de santé », ajoute le ministère.

Madrid « réitère son appel au cessez-le-feu à toutes les parties au conflit et réaffirme la nécessité du retour au calme pour permettre la reprise des négociations vers une solution fondée sur deux Etats (palestinien et israélien, ndlr), gravement mise à mal par les évènements actuels ».

Jeudi soir, des centaines de personnes ont manifesté dans le centre de Madrid, à l’appel de syndicats et de plusieurs associations, derrière une banderole où était écrit « Arrêtons le génocide palestinien ».

« Ce n’est pas une guerre, c’est un génocide », « vive la lutte du peuple palestinien », criaient les manifestants en agitant des drapeaux palestiniens et proclamant sur des pancartes: « Laïcité = Paix ».

Lundi, des centaines de personnes s’étaient déjà rassemblées devant l’ambassade d’Israël à Madrid pour dénoncer les bombardements de l’armée israélienne dans la bande de Gaza.