Un citoyen israélien souffre d’une blessure sévère à la tête après que des Palestiniens aient lancé des pierres sur son véhicule.

L’incident est arrivé pendant la nuit de samedi près de Beit Ummar, dans le nord d’Hébron en Cisjordanie. Incident qui a pris un tournant grave car les médecins craignent lundi que son cerveau soit endommagé de manière permanente.

Yedaayah Sharhaton, 25 ans, a été blessé pendant qu’il rentrait chez lui en voiture à l’implantation de Yatir en Cisjordanie, dans le sud des montagnes de Hébron.

Une grosse pierre jetée par les Palestiniens a brisé le pare-brise de sa voiture et l’a touché directement au visage, rapporte Yediot Aharonot. Sharhaton, qui était accompagné de sa femme et de sa fille d’un an, a perdu le contrôle du véhicule qui s’est retourné et qui a dérapé jusqu’au bord de la route. Sa femme et son bébé ont été légèrement blessés.

Des Palestiniens de Beit Ummar, qui ont assisté à l’accident, se sont précipités pour secourir les trois Israéliens et les sortir de la voiture retournée. Ils ont prévenu les soldats israéliens et ont appelé les secours qui ont emmené les trois à l’hôpital Hassadah Ein Kerem à Jérusalem pour les soigner.

A l’hôpital, les médecins ont diagnostiqué plusieurs fractures du crâne, une fracture du plancher de l’orbite oculaire, une mâchoire cassée et une hémorragie cérébrale interne chez Sharhaton. Au début, il arrivait à communiquer avec sa femme en lui écrivant des messages, mais depuis il a été mis sous sédatifs.

Les personnalités publiques de l’implantation ont exprimé leur indignation face à l’incident. Ils exhortent le gouvernement à traiter les jets de pierres comme des actes terroristes et des tentatives de meurtres.

« Ce n’est pas la première fois qu’il est prouvé que les jets de pierres sont aussi dangereux que les roquettes ou les balles », assène Yohai Damri, qui est à la tête du Conseil régional de Hébron.

« J’ai rappelé aux commandants de l’armée que les forces israéliennes doivent s’assurer que chaque citoyen puisse conduire et rentrer chez lui en toute sécurité. Tous les terroristes qui jettent des pierres en souhaitant tuer doivent savoir qu’ils le paieront de leur vie », a-t-il ajouté.

Les jets de pierres palestiniens en Cisjordanie sont devenus un vrai danger pour les conducteurs israéliens et palestiniens. Plusieurs fois, ces jets de pierres ont eu des conséquences dramatiques. Il y a eu plusieurs blessés graves et même des décès dus à ces actes.

En mars 2013, Adele Bitton, trois ans, a été sérieusement blessée lors d’un accident provoqué par des jets de pierres sur la voiture de sa mère près de l’implantation d’Ariel.

Le Times of Israel a contribué à cet article.