Une vidéo mise en ligne jeudi par l’Etat islamique montre un journaliste enlevé en train d’expliquer que la presse occidentale ment au sujet de l’EI et que les gouvernements occidentaux devraient négocier la libération de leurs citoyens.

Dans la vidéo publiée sur YouTube, dont le titre est « Lend me your ears » [Ecoutez-moi], le reporter anglais, John Cantlie, encourage les Britanniques et les Américains à s’opposer à l’opération militaire contre l’EI et accuse les médias de déformer les faits pour qu’ils soutiennent cette guerre.

« Je sais ce que vous pensez, vous pensez qu’il ne fait cela que parce c’est un prisonnier. On pointe une arme sur sa tête et on l’oblige à faire cela », explique Cantlie, désignant le pistolet braqué sur lui.

« Je suis un prisonnier, cela je ne peux le nier. Mais étant donné que mon gouvernement m’a abandonné, mon sort est entre les mains de l’Etat islamique, je n’ai rien à perdre », précise-t-il.

Contrairement aux vidéos précédentes des otages anglophones, Catlie n’est pas menacé par un couteau et on ne voit aucun combattant de l’EI dans l’enregistrement.

Cantlie mentionne le fait qu’il a été enlevé par l’EI en Syrie en 2012, mais n’informe pas les personnes qui regardent la vidéo qu’il a déjà été enlevé par un groupe d’extrémistes islamistes en Syrie en juillet 2012 et qu’il avait été libéré. Après sa libération, Cantlie est reparti en Syrie, apparemment avec le journaliste James Foley, exécuté le mois dernier, et est retenu en otage depuis.

Il indique que cet enregistrement fait partie d’une série de vidéos. Ces derniers mois, l’EI a mis en ligne trois vidéos montrant la décapitation des journalistes américains James Foley et Steven Sotloff et du travailleur humanitaire britannique David Haines.

« Je voudrais profiter de cette occasion pour partager avec vous quelques faits que vous pourrez vérifier, sur lesquels vous pourrez méditer et qui vous aideraient à sauver des vies », ajoute-t-il, admettant ainsi que sa propre vie pourrait être en danger.

Dans cet enregistrement de trois minutes, Cantlie explique les médias occidentaux « déforment [les faits] et manipulent » la vérité au sujet de l’Etat islamique et « entrainent la population vers les abysses d’une autre guerre contre l’Etat islamique ».

« Après deux guerres catastrophiques et très impopulaires en Afghanistan et en Irak, pourquoi nos gouvernements veulent-ils autant s’embourber dans un conflit qu’ils ne pourront pas gagner ? », s’interroge-t-il.

Cette vidéo a été mise en ligne sur Internet quelques jours après que le gouvernement américain ait accepté d’entraîner les groupes rebelles syriens et une semaine après que le président Barack Obama ait dévoilé le plan d’attaque américain contre les groupes islamistes radicaux qui contrôlent une grande partie de l’ouest de l’Irak et de l’est de la Syrie.

Cantlie explique dans la série de vidéos qu’il révèlera la vérité sur l’EI. « Il y a toujours deux versions d’une même histoire. Vous pensez que vous avez un aperçu complet de la situation ? »

« C’est alarmant de voir vers quoi on se dirige, et il semblerait que l’histoire se répète, encore une fois », annonce-t-il. « On a encore le temps de changer le cours des événements, qui semblent [maintenant] inévitables, mais uniquement si vous, la population, agissez maintenant ».