L’Agence fédérale de l’aviation américaine (FAA) a levé son interdiction faite aux compagnies aériennes de voler vers Israël et l’Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) est revenue jeudi sur sa recommandation de ne plus desservir ce pays.

La FAA a toutefois mis en garde contre « la situation très instable » localement et l’AESA a appelé les compagnies à « surveiller étroitement les risques relatifs à la sécurité des vols ».

« La FAA a levé ses restrictions sur les vols américains vers et depuis l’aéroport Ben-Gourion de Tel-Aviv en annulant une directive aux équipages qu’elle avait renouvelée plus tôt aujourd’hui », selon un communiqué de l’Agence publié mercredi soir.

L’Agence avait interdit cette desserte une première fois mardi pour 24 heures, après la chute d’une roquette palestinienne près de l’aéroport international. Cette interdiction avait été renouvelée mercredi.

La plupart des grandes compagnies internationales avaient annulé leurs vols vers Israël jusqu’à jeudi, en mettant en avant la sécurité des passagers à la suite de la chute d’une roquette dans une localité situé quelques kilomètres au nord des pistes.

Air France a annoncé jeudi qu’elle maintenait la suspension de ses vols à destination d’Israël « jusqu’à nouvel ordre », tant que la direction générale de l’aviation civile (DGAC) « n’a pas levé ses consignes », a-t-on précisé à l’AFP.

« Air France reste sur la même position pour aujourd’hui (jeudi) et jusqu’à nouvel ordre, tant que la DGAC n’a pas levé ses consignes », a déclaré à l’AFP une porte-parole de la compagnie française.

L’Agence européenne pour la sécurité aérienne (AESA) a émis une recommandation en ce sens mercredi à destination de l’ensemble des compagnies aériennes européennes.

La compagnie allemande Lufthansa avait prévenu dès mercredi que la suspension serait maintenue jeudi et devrait prendre dans la journée une décision pour les jours à venir.

Air Berlin, deuxième compagnie aérienne allemande, avait également dès mercredi prolongé à jeudi l’annulation de ses vols vers Tel Aviv, déjà suspendus depuis mardi soir.

La britannique EasyJet a également annoncé la reprise de ses vols dès jeudi, alors que British Airways ne les avaient de son côté pas suspendus.

Pour les compagnies espagnoles, Iberia a annulé un vol à destination de Tel-Aviv qui était prévu jeudi matin à 10H40 heure locale (08h40 GMT) au départ de Madrid. « Nous évaluons actuellement ce que nous allons faire pour le vol de 11 heures du soir », a indiqué une porte-parole.

Vueling n’a pas de vol prévu jeudi entre Barcelone et Tel-Aviv. La compagnie avait annulé un vol mercredi et doit prendre une décision jeudi après-midi concernant un vol prévu vendredi à 2h10 du matin (00h10 GMT).

Air Europa a deux vols charters au départ de Barcelone et de las Palmas qui doivent décoller jeudi vers 23h00 (21h00 GMT) et qui ne sont pas annulés pour l’instant.

Du côté des compagnies nordiques, le seul vol de Norwegian prévu initialement jeudi matin entre Stockholm et Tel-Aviv a été annulé. Le vol Copenhague/Tel-Aviv de vendredi est maintenu pour le moment, mais la compagnie attend de voir comment la situation va évoluer.

Chez SAS, le vol Copenhague/Tel-Aviv de jeudi soir est maintenu pour le moment, mais sans certitude à ce stade.

Finnair n’avait aucun vol prévu aujourd’hui vers Tel-Aviv et n’a pas encore pris de décision pour celui prévu vendredi soir.

La compagnie polonaise LOT a pour sa part suspendu ses vols vers Israël jusqu’à lundi tout comme la compagnie hongroise Wizzair qui dessert l’État hébreu depuis Vilnius (Lituanie). La compagnie lettone airBaltic a également interrompu ses vols mais la tchèque Czech Airlines les a maintenu.