L’ancien président polonais Lech Walesa a écrit sur sa page Facebook qu’il regrette de ne pas être Juif et qu’il n’y ait pas de membres juifs dans sa famille.

Il a noté dans son post Facebook du 26 avril que, s’il était plus jeune, il « réparerait cette erreur historique. »

Lech Walesa est connu en Pologne pour son activité sur Internet, où il tient un blog et où il publie son propre contenu sur ses comptes de réseaux sociaux. Il a été critiqué pour cela après avoir partagé trop de photos de vacances et autres messages personnels. Il y a quelques mois, il a commencé une page Facebook.

La semaine dernière, l’un des followers de la page a demandé à Walesa s’il était Juif, en expliquant qu’il s’était rendu compte que le vrai nom de Walesa était Lejb Kohne.

Walesa a expliqué que non, il n’était pas Juif. « Dans ma famille, il n’y avait pas de sang juif, ce que j’accepte avec regret, » a-t-il écrit. « Si j’étais célibataire et plus jeune, je voudrais corriger cette erreur historique ». Il a également assuré à ses lecteurs qu’il n’était pas circoncis, ce qui « peut être vérifié ».

« Je voudrais faire partie du Peuple Élu, mais ce n’est pas le cas », pouvait-on lire sur le post.

Dans les commentaires en réponse à son post certains ont dit que Walesa n’avait pas besoin de clarifier sa religion. Un autre a écrit que « si nous descendons tous d’Adam et Eve, nous sommes tous des Juifs ».

On pouvait également lire un commentaire critiquant Walesa, disant que s’il voulait appartenir au Peuple Élu, cela signifiait qu’il n’était pas fier d’être Polonais. Un autre commentaire lançait simplement : « Partez en Israël. »

Lorsque Walesa avait participé aux élections présidentielles polonaises, en 1990, il avait suggéré que son adversaire, Tadeusz Mazowiecki, était Juif.

Cela aurait été fait dans le but de discréditer Mazowiecki aux yeux des électeurs. Mazowiecki a présenté un certificat d’un évêque qui démontrait que sa famille était catholique depuis le 15e siècle. Néanmoins, les affiches électorales de Mazowiecki ont été taguées avec des étoiles de David, et les gens rassemblés lors de rassemblements électoraux ont crié « Walesa pour le président ! A bas les Juifs et Mazowiecki ! »

Walesa a été président de la Pologne de 1990 à 1995. En 1983, il a reçu le Prix Nobel de la paix pour sa lutte contre le communisme à travers la création du mouvement Solidarnosc avec Anna Walentynowicz.