L’homme qui voulait faire sauter des immeubles à Jérusalem
Rechercher

L’homme qui voulait faire sauter des immeubles à Jérusalem

Un résident de Jérusalem Est, soupçonné de tentatives de sabotage sur des conduits de gaz, a été arrêté par le Shin bet

Mitch Ginsburg est le correspondant des questions militaires du Times of Israel

Explosion de gaz à Gilo, Jérusalem, dans la nuit du 19 au 20 janvier janvier 2014 (Crédit ; Yonathan Sindel/Flash 90)
Explosion de gaz à Gilo, Jérusalem, dans la nuit du 19 au 20 janvier janvier 2014 (Crédit ; Yonathan Sindel/Flash 90)

Un homme de 49 ans, résident de Jérusalem Est, a essayé à de multiples reprises de trafiquer les conduites de gaz et de faire sauter des immeubles résidentiels des quartiers juifs de Gilo et d’Armon Hanatsiv à Jérusalem, a dévoilé le Shin Bet dans un communiqué publié mercredi.

Aziz Awizat, habitant du quartier Jabel Mukaber, a avoué lors d’un interrogatoire que l’explosion accidentelle d’un conduit de gaz, qui a tué trois personnes à Jérusalem mi-janvier, lui avait servi d’inspiration.

« Awizat a pris la décision de conduire une attaque de manière similaire, avec l’intention de faire s’effondrer un immeuble, ce qui aurait causé la mort de ses habitants juifs », écrit le Shin Bet.

Le 23 février, Awizat s’est approché d’un immeuble rue Alexander Rubowitz, dans le quartier Armon Hanatsiv de Jérusalem. Selon le Shin Bet, il a trafiqué les conduits de gaz, dans le but de déclencher un incendie et de faire exploser le bâtiment.

Quelques jours plus tard, début mars, il a réessayé, à Armon HaNatsiv et à Gilo. Il a laissé une bougie allumée près des conduits des immeubles, mais le gaz n’a pas pris feu et aucun dégât n’a été constaté.

Arrêté en mars, Awizat a également avoué être à l’origine d’une attaque près de la porte de Damas, dans la Vieille Ville de Jérusalem, en avril 2012. À l’époque, il avait agressé un Juif ultra-orthodoxe à la hache, le blessant légèrement.

Selon le Shin Bet, son interrogatoire se poursuit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...