Les suppléments d’oméga-3 aideraient à réduire la consommation quotidienne de cigarettes, d’après une nouvelle étude israélienne.

L’étude, menée par le Dr Sharon Rabinovitz Shenkar de l’Université de Haïfa, a révélé que les capsules d’huile de poisson réduisaient considérablement le besoin de nicotine et avaient aidé à reduire d’au moins 11% la consommation de cigarettes des participants.

Selon Rabinovitz Shenkar, responsable du programme de toxicomanie à l’école de criminologie de l’Université de Haïfa, les médicaments utilisés actuellement pour tenter d’arrêter de fumer ne sont pas efficaces et provoquent même des effets néfastes.

« L’Omega-3, un complément alimentaire peu coûteux et facilement disponible pratiquement sans effet secondaire, réduit de façon significative le tabagisme », a écrit Rabinovitz Shenkar son étude, publiée dans le Journal of Psychopharmacology.

Les toxiques dérivés de la fumée réduisent considérablement la quantité d’acides gras essentiels dans le cerveau, en particulier les oméga-3, endommageant les zones du cerveau impliquées avec le plaisir et la satisfaction.

Les dommages dans ces zones du cerveau sont directement liés à l’incapacité d’arrêter de fumer.

« Des études antérieures avaient démontré qu’un déséquilibre en acides gras oméga-3 est également lié à la santé mentale, la dépression et la capacité à supporter la pression et le stress. La pression et le stress, à leur tour, sont associés à l’envie de fumer », a déclaré Rabinovitz Shenkar.

« Il est également connu que le stress et la tension augmentent chez les personnes qui cessent de fumer, » selon le chercheur israélien, ajoutant que malgré les conclusions, le lien entre ces facteurs n’a pas été étudié jusqu’à présent.

48 fumeurs âgés de 18 à 45 ans qui fumaient en moyenne 14 cigarettes par jour ont participé à l’étude. Ils ont été divisés en deux groupes, un ayant recu des capsules d’oméga-3 contenant de l’oméga-3 950, tandis que l’autre a reçu un placebo. On a demandé aux participants de prendre 5 capsules par jour pendant 30 jours, et à aucun moment il ne leur a été demandé d’arrêter de fumer.

Après 30 jours il a été constaté que les fumeurs ayant avalé les capsules d’oméga-3 avaient réduit leur consommation de cigarettes de deux par jour en moyenne, affichant également une diminution significative de leur besoin de nicotine.

En revanche, le groupe qui avait reçu le placebo n’avait pas montré de changements significatifs dans leur addiction, et n’avaient pas réduit le nombre de cigarettes qu’ils fumaient par jour.

Rabinovitz Shenkar a ajouté qu’une recherche plus poussée pourrait indiquer si le supplément peut effectivement aider les fumeurs à cesser complètement de fumer.