Un rabbin controversé qui a tenu des propos sexistes et désobligeants envers les soldates de l’armée israélienne a été convoqué par le ministre de la Défense Avigdor Liberman, qui a menacé la semaine dernière d’annuler la reconnaissance officielle et les financements des institutions associées au rabbin s’il ne démissionnait pas.

Le rabbin Yigal Levinstein, qui dirige une académie prémilitaire religieuse et une yeshiva Hesder dans l’implantation d’Eli, en Cisjordanie, devrait se présenter mercredi devant le ministre de la Défense, probablement pour répondre à l’ultimatum de Liberman. « Nous voulons garder l’académie ouverte, mais nous voulons aussi maintenir les valeurs de Tsahal », a déclaré le ministre de la Défense.

Levinstein a été fustigé ce mois-ci après la diffusion d’une vidéo de lui où il affirmait que le service militaire rendait les soldates « folles » et leur enlevait leur judaïté. Il a déjà été réprimandé pour avoir tenu des propos sexistes ou homophobes.

Le programme de la yeshiva Hesder permet aux soldats orthodoxes de combiner leur service obligatoire au sein de l’armée israélienne avec des études de textes religieux dans une yeshiva. Seules les yeshivas qui sont officiellement reconnues ont le droit de proposer ce programme.

Le rabbin Yigal Levinstein pendant la conférence  "Sion et Jérusalem", en juillet 2016. (Crédit : capture d'écran Youtube)

Le rabbin Yigal Levinstein pendant la conférence « Sion et Jérusalem », en juillet 2016. (Crédit : capture d’écran Youtube)

Liberman a déclaré que les autorités avaient déjà blâmé Levinstein dans le passé, et qu’elles avaient fermé les yeux sur ses autres propos, mais que le rabbin avait maintenant parlé une troisième fois, et que cela n’était plus tenable.

« Tous ceux qui soutiennent Levinstein doivent comprendre qu’ils posent une menace à la yeshiva d’Eli, a déclaré Liberman. Nous ne tolérerons pas les agressions verbales contre les filles d’Israël. »