Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a déclaré lundi que l’omission des juifs dans le communiqué de la Maison Blanche pour la Journée internationale de commémoration de l’Holocauste était probablement « une erreur ou une incompréhension », même si l’administration Trump a précisé qu’elle était bien intentionnelle.

Dans la première réponse officielle à la controverse, le ministre de la Défense a minimisé l’ampleur, soulignant que cela ne valait pas la peine d’ « engager le combat » avec l’administration Trump.

L’omission était probablement « une erreur ou une incompréhension », a déclaré Liberman au début de la réunion hebdomadaire du groupe parlementaire de son parti, Yisrael Beytenu, à la Knesset.

« Je ne pense pas qu’il y ait besoin ici d’une démarche diplomatique », a déclaré Liberman.

Le ministre de la Défense a déclaré qu’il « espérait » que le communiqué de l’année prochaine serait formulé différemment et mettrait en évidence les souffrances du peuple juif, mais « nous ne cherchons pas le combat, ni avec la Maison Blanche, ni avec qui que ce soit d’autre. »

L’administration Trump s’est montrée « amicale » jusqu’à présent, a ajouté Liberman.