Liberman : le communiqué sur la Shoah ne justifie pas une querelle avec Trump
Rechercher

Liberman : le communiqué sur la Shoah ne justifie pas une querelle avec Trump

Pour le ministre de la Défense, une “incompréhension” ne justifie pas un affrontement avec une administration “amicale”

Marissa Newman est la correspondante politique du Times of Israël

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman devant la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, le 31 octobre 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le ministre de la Défense Avigdor Liberman devant la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, le 31 octobre 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a déclaré lundi que l’omission des juifs dans le communiqué de la Maison Blanche pour la Journée internationale de commémoration de l’Holocauste était probablement « une erreur ou une incompréhension », même si l’administration Trump a précisé qu’elle était bien intentionnelle.

Dans la première réponse officielle à la controverse, le ministre de la Défense a minimisé l’ampleur, soulignant que cela ne valait pas la peine d’ « engager le combat » avec l’administration Trump.

L’omission était probablement « une erreur ou une incompréhension », a déclaré Liberman au début de la réunion hebdomadaire du groupe parlementaire de son parti, Yisrael Beytenu, à la Knesset.

« Je ne pense pas qu’il y ait besoin ici d’une démarche diplomatique », a déclaré Liberman.

Le ministre de la Défense a déclaré qu’il « espérait » que le communiqué de l’année prochaine serait formulé différemment et mettrait en évidence les souffrances du peuple juif, mais « nous ne cherchons pas le combat, ni avec la Maison Blanche, ni avec qui que ce soit d’autre. »

L’administration Trump s’est montrée « amicale » jusqu’à présent, a ajouté Liberman.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...