Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a déclaré mardi aux partisans du sergent Elor Azaria, soldat jugé coupable d’homicide pour avoir abattu un terroriste palestinien neutralisé, qu’ils devraient « s’assoir calmement et cesser de faire du bruit et du chahut » s’ils veulent réellement l’aider.

Mercredi dernier, Azaria a été jugé coupable d’homicide, ce qui a scandalisé ses partisans.

Suite au procès, certains de ses soutiens ont utilisé les réseaux sociaux pour dénoncer et menacer le chef d’Etat-major de l’armée israélienne, Gadi Eizenkot, et les juges de son procès.

Depuis le prononcé du verdict, Liberman, qui avait exprimé son soutien au soldat avant d’être nommé ministre de la Défense l’année dernière, a appelé les Israéliens à respecter la décision de la cour et a demandé aux avocats d’Azaria de ne pas faire appel, indiquant que cela assurerait à leur client une peine moins lourde.

« Nous savons tous que [dans cette affaire], il y a d’un côté un soldat décoré et de l’autre un terroriste venu tuer des juif », a écrit Liberman sur sa page Facebook.

« Nous faisons tout pour préserver les valeurs de Tsahal et le soldat Azaria. Tout le reste ne fera que nuire », a-t-il ajouté.