Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a ordonné samedi soir à l’armée israélienne de rompre toutes ses relations avec les responsables palestiniens, une des retombées diplomatiques du vote d’une résolution anti-implantations au Conseil de sécurité des Nations unies vendredi.

Selon la radio militaire, Liberman a ordonné à l’armée israélienne et au Coordinateur des activités gouvernementales dans les Territoires (COGAT), responsable de la mise en place des politiques du gouvernement israélien en Cisjordanie, de cesser tout contact avec les représentants politiques de l’Autorité palestinienne (AP) et des civils palestiniens, ainsi que de mettre fin à la coopération dans les domaines politiques et civils.

Le ministre de la Défense a cependant ordonné à Tsahal de continuer à travailler avec les services de sécurité palestiniens dans le domaine sécuritaire, perçu comme vital pour assurer le calme en Cisjordanie.

Un porte-parole du COGAT n’a pas commenté ce sujet et a renvoyé vers le ministère de la Défense, qui n’a pas non plus commenté cette décision.