Liberman soutient la Haute cour sur le service militaire des ultra-orthodoxes
Rechercher

Liberman soutient la Haute cour sur le service militaire des ultra-orthodoxes

Les députés ultra-orthodoxes critiquent le jugement de la Cour mais assurent que “tout ira bien”

Avigdor Liberman, ministre de la Défense, avant la réunion hebdomadaire de cabinet dans les bureaux du Premier ministre, le 11 juin 2017. (Crédit :  Marc Israel Sellem/Pool)
Avigdor Liberman, ministre de la Défense, avant la réunion hebdomadaire de cabinet dans les bureaux du Premier ministre, le 11 juin 2017. (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool)

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a annoncé mercredi qu’il soutenait le jugement rendu mardi par la Haute cour de Justice, qui annule une loi de 2015 qui repoussait l’incorporation des Israéliens ultra-orthodoxes dans l’armée israélienne.

« Il n’y a pas de citoyens de première et de seconde classe, a dit Liberman. Chaque jeune qui atteint l’âge de 18 ans doit se présenter pour un service national ou militaire. »

« Il ne peut en être autrement », a-t-il ajouté.

Devant la Knesset, il a précisé : « je parle des Juifs et aussi des musulmans et des chrétiens. J’attends de tous les citoyens d’Israël qu’ils s’identifient à l’Etat. »

Mercredi également, les députés ultra-orthodoxes se sont réunis pour discuter de leur réponse au jugement de la Haute cour.

Le ministre de l'Intérieur, Aryeh Deri, arrive à la réunion hebdomadaire du cabinet dans les bureaux du Premier ministre à Jérusalem, le 9 avril 2017. (Crédit : Ohad Zwigenberg/Pool)
Le ministre de l’Intérieur, Aryeh Deri, arrive à la réunion hebdomadaire du cabinet dans les bureaux du Premier ministre à Jérusalem, le 9 avril 2017. (Crédit : Ohad Zwigenberg/Pool)

« Le pouvoir doit revenir à la Knesset », a déclaré le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri, qui préside également le parti Shas. Il a critiqué ce qu’il juge être de l’activisme judiciaire de la Cour sur ce sujet.

Yaakov Litzman, ministre de la Santé du parti Yahadout HaTorah, a affirmé que les deux partis ultra-orthodoxes travailleraient ensemble pour garantir que la précédente version de la loi, adoptée en 2014, qui exige que le taux d’enrôlement militaire de la communauté ultra-orthodoxe augmente, soit annulée.

« Tous les partenaires de la coalition se sont engagés [en signant les accords de coalition] envers un accord » qui empêche les étudiants de yeshiva d’être enrôlés de force pour le service militaire, a dit Deri pendant la réunion. « Tout ira bien. »

« Nous sommes convaincus que tous les partenaires de la coalition voteront tout amendement proposé par le conseiller juridique » pour empêcher un tel enrôlement, a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...