Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Liberman a suggéré lundi que l’ONU prenne le contrôle de la bande de Gaza à la place du Hamas dès la fin des hostilités.

« Plusieurs mandats que l’ONU exerce marchent pas mal. C’est pourquoi il faut réfléchir à la possibilité de confier à l’ONU la gestion de la bande de Gaza. Je n’exclus absolument pas cette option », a affirmé le chef de la diplomatie lors d’une réunion de la commission de la Défense et des Affaires étrangères du Parlement. Ses propos ont été retransmis par la radio militaire.

Chef du parti Israël Beytenu, formation nationaliste, Avigdor Liberman est à la droite du gouvernement de Benjamin Netanyahu qui a préconisé jusqu’alors une réoccupation totale de la bande de Gaza pour provoquer la chute du Hamas, l’organisation islamiste qui contrôle la bande de Gaza.

La proposition du chef de la diplomatie sur le rôle possible de l’ONU n’a pas été discutée au sein du cabinet de sécurité, a dit la radio militaire.

L’influent directeur du bureau des affaires politiques et militaires du ministère de la Défense a balayé la suggestion.

« L’expérience professionnelle a prouvé que des forces internationales sont incapables d’assurer l’ordre et la sécurité, non pas parce qu’elles sont mauvaises, mais parce qu’elles n’en ont pas la capacité », a dit Amos Gilad à la radio publique.

Selon lui, « il nous faut des arrangements basés sur la dissuasion ».