Le président égyptien Adly Mansour a appelé mardi, devant le sommet arabe de Koweït, à une réunion avant juin des ministres arabes de l’Intérieur et de la Justice pour activer un traité régional de lutte contre le terrorisme.

« Nous appelons à une réunion avant juin des ministres de l’Intérieur et de la Justice pour mettre en application le traité arabe de lutte contre le terrorisme », a-t-il déclaré.

« Nous appelons tous les pays arabes à se dresser ensemble contre le terrorisme », a martelé le président égyptien, en appelant les pays arabes à extrader les extrémistes et à ne pas leur donner de refuge comme le prévoit le traité de 1998.

Ce traité de lutte contre le terrorisme a été ratifié par 18 des 22 membres de la Ligue arabe.

M. Mansour n’a fait aucune mention des Frères musulmans, chassés du pouvoir par l’armée en Egypte et désormais classés « organisation terroriste » dans le pays, tout comme en Arabie saoudite.