L’Institut de Sciences Weizmann en Israël se classe dixième dans le monde sur 750 pour la qualité de sa recherche, selon une récente étude hollandaise qui a examiné l’impact de publications des institutions de recherche sur la communauté scientifique.

L’institut, basé à Rehovot, était la seule entité de recherche non américaine à se classer dans le top 10 de la liste qui a été publiée par le Centre pour les Etudies scientifiques et Technologiques à l’Université de Leiden aux Pays-Bas, aussi connu par son acronyme hollandais CWTS.

L’Institut de Technologie du Massachusetts était la meilleure institution de recherche, suivie par l’Université d’Harvard.

Le classement de CWTS Leiden se fonde sur des évaluations comme le nombre d’articles scientifiques que les chercheurs d’une institution publient, sa taille relative par rapport aux autres entités comparables, et en particulier le nombre de fois que les articles produits sont cités dans d’autres publications. Plus un article a de citations, plus son impact sera considéré important pour la recherche scientifique.

CWTS a passé en revue des publications de 750 institutions de recherche dans le monde de 2010 à 2013 et a découvert que les chercheurs de l’Institut Weizmann ont publié 2 414 articles qui ont été cités 27 859 fois. Certains des articles étaient parmi le top 10 % des articles publiés dans le monde en terme d’impact.

L’Institut qui compte Ada Yonath, lauréate du prix Nobel de Chimie 2009, parmi ses rangs, a montré une forte amélioration depuis sa position d’il y a 10 ans, alors qu’il était classé 19e.

Les publications de médecine et de sciences de la vie ont eu particulièrement du succès, avec 21,4 % des articles atteignant le top 10 en terme d’impact.

En tout, 57 articles étaient dans le classement, les consacrant parmi les articles les plus influents dans le monde sur la période couverte par le rapport.

En général, 65 % des articles Weizzman, 1 561 en tout, étaient dans la première moitié de tous les articles publiés dans le monde pour leur influence.

Les autres institutions israéliennes de recherche étaient loin de faire aussi bien.

L’Université Hébraïque de Jérusalem est arrivée à la 175ème place, l’Institut Israël Technion de technologie s’est classé à la 399e place et l’Université de Ben Gurion gu Neguev a obtenu le 540e rang sur la liste.