Le général de division Mohammad Bagheri, le chef d’état-major de l’armée iranienne, a accusé Israël d’avoir fomenté le référendum d’indépendance de la région autonome du Kurdistan irakien.

Selon l’agence de presse Tasnim, liée au régime, Bagheri a dit lundi aux employés du ministère iranien des Renseignements que « le régime sioniste d’Israël et l’arrogance mondiale [une formule qui fait généralement référence aux Etats-Unis] sont responsables du référendum au Kurdistan irakien. »

Bagheri « a accusé le régime sioniste d’Israël d’avoir orchestré un complot pour tenir le référendum d’indépendance », a expliqué Tasnim.

Les puissances régionales voisines du Kurdistan, l’Iran et la Turquie, s’opposent à l’indépendance kurde, inquiètes qu’elle ne déclenche des mouvements séparatistes parmi leurs propres minorités kurdes.