Le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif, en visite à Oman, a adressé jeudi « un message de fraternité » aux monarchies arabes du Golfe, méfiantes à l’égard de son pays, redouté pour ses ambitions régionales.

« Notre message aux autres pays dans la région du Golfe persique est un message d’amitié, de fraternité et de coopération », a déclaré M. Zarif aux journalistes à Mascate, où il accompagne le président iranien Hassan Rouhani.

« L’Iran est prêt (à établir) des relations solides et fraternelles avec tous les Etats de la région », ajouté le ministre, qui mène depuis l’investiture du président Rohani en août une opération de charme en direction des voisins arabes de la République islamique.

En décembre, il avait entrepris une tournée régionale qui l’avait conduit au Koweït, au Qatar, à Oman et aux Emirats arabes unis, membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG), mais il ne s’est pas encore rendu en Arabie saoudite, chef de file de ce groupement régional.

La méfiance entre les pays riverains du Golfe, développée depuis l’avènement de la République islamique en 1979, s’est récemment accentuée avec la crise en Syrie où l’Iran chiite soutient le régime de Damas, combattu par une rébellion épaulée par des monarchies sunnites du CCG.

« La région n’a pas besoin d’une autre guerre. Nous devons coexister sur la base de la religion, de l’histoire et des intérêts communs », a estimé le ministre iranien, ajoutant qu' »il faut coopérer pour surmonter les défis et les problèmes » dans la région.

Il a indiqué que les bonnes relations entre Téhéran et Mascate « peuvent servir d’exemple pour les autres Etats de la région », saluant dans ce contexte « le rôle joué par le sultan Qabous (d’Oman) pour rapprocher les points de vue des pays » du Golfe.

M. Rohani, qui a réservé à Oman sa première visite bilatérale hors d’Iran depuis son investiture en août, a souligné que ce déplacement « a une importance considérable pour renforcer les relations entre l’Iran et les pays islamiques, notamment les pays voisins de l’Iran ».