L’Iran serait sur le point d’interdire le téléchargement de l’application Waze dans toute la République islamique, parce qu’elle a été fondée et développée en Israël.

L’Iran avait brièvement bloqué l’application en mars, affirmant que son histoire israélienne « soulevait des questions », avant de l’autoriser à nouveau.

Le directeur du Comité pour la détermination du contenu criminel sur internet, l’agence iranienne de surveillance du réseau, a déclaré lundi qu’une commission tentait d’obtenir que le ministère des Communications bloque le service aux Iraniens, selon un article de l’agence de presse azérie Trend.

Abdolsamad Khorramabadi a indiqué que le ministère travaillait à « filtrer » l’application, selon l’article, qui citait des médias iraniens, et qu’une interdiction totale pourrait prendre plus de temps en raison de l’infrastructure de Waze.

Waze a été achetée par Google en 2013, pour plus d’un milliard de dollars.