L’Iran a dévoilé mardi, à l’occasion d’une parade militaire à Téhéran, ses nouveaux missiles à longue portée, qui auraient été accompagnés d’une bannière sur laquelle on pouvait lire « Mort à Israël ».

La parade militaire de la capitale du pays présentait le missile Sayyad-3 de fabrication iranienne pour la première fois, son système de défense anti-missile S-300 et d’autres équipements militaires.

Le président Hassan Rouhani était présent à la cérémonie, et a déclaré que l’armée iranienne « évite les tensions et les accrochages, mais nous devons rester vigilants face aux complots tramés par d’autres et à une puissance dissuasive accrue. »