Lisa Grushcow, âgée de 41 ans, est la rabbin de la communauté du Temple Emanu-El Beth Sholom à Montréal.

Diplômée d’une maîtrise sur le judaïsme et le christianisme dans le monde gréco-romain et titulaire d’un doctorat de l’Hebrew Union College–Jewish Institute of Religion de New York, Lisa Grushcow est une militante qui tient à démontrer que la religion ne s’oppose pas à l’homosexualité.

A l’occasion d’une interview réalisée par le Journal de Montréal, la rabbin, qui est lesbienne et mère de deux enfants, revient sur son rôle de chef spirituel au sain de cette communauté.

La communauté montréalaise dirigée par Lisa Grushcow fait partie du mouvement réformé, branche libérale du judaïsme qui est ouvert à la communauté LGBT.

Selon la rabbin, il n’est pas habituel qu’une femme lesbienne soit engagée pour ces fonctions. « Je crois qu’ils m’ont engagée non pas parce que je suis femme ou lesbienne, mais bien parce que j’étais la bonne personne pour ce poste, » confesse-t-elle au Journal de Montréal.

A ces yeux, le fait d’être à la fois une femme rabbin et lesbienne permet de lutter contre les clichés aussi bien attachés à la religion qu’à la communauté homosexuelle. « On peut être religieux et avoir des valeurs progressive,» conclut Lisa Grushcow qui souligne que Dieu « ne dit pas non à l’homosexualité ».

En tant que rabbin, Lisa Grushcow s’occupe de toutes les activités liées à cette fonction. Elle anime les offices religieux du Shabbat, elle célèbre la nomination des nouveaux nés, les bar-mitsvoth et les mariages. Elle s’occupe également des funérailles et des divorces ainsi que de l’enseignement religieux.

Lisa Grushcow témoigne de son attachement à aider les gens de sa communauté. En tant que rabbin, son rôle de conseil auprès des fidèles est à ses yeux crucial. « Je suis surtout contente d’être capable d’aider les gens, de faire une différence dans leur vie et dans notre société, » indique la rabbin.

Sa volonté est de pouvoir inciter les jeunes de la communauté LGBT de se rapprocher de la religion. S’il lui tient à coeur de transmettre les valeurs du judaïsme, elle explique qu’elle-même apprend tous les jours de ses fidèles.