L’annonce de la disparition d’un Israélien en Cisjordanie occupée a conduit jeudi l’armée israélienne à procéder à de vastes recherches de crainte qu’il ait été kidnappé par des activistes palestiniens, mais l’homme, retrouvé sain et sauf, avait en fait organisé un « canular », selon les forces de sécurité.

Des policiers, soldats et membres du service de sécurité intérieure Shin Beth ont ratissé pendant des heures des villages palestiniens près d’Hébron, dans le sud de la Cisjordanie, secteur où l’homme était censé avoir disparu.

L’Israélien, Niv Asraf, a été découvert près de la colonie de Kiryat Arba, près d’Hébron, campant dans un sac de couchage et disposant de nourriture, a indiqué la police dans un communiqué.

« La +personne disparue+ et ses amis ont mis en scène l’enlèvement », a-t-il ajouté, en précisant qu’une enquête avait été lancée.

« Cela m’a pris 10 secondes pour passer du soulagement à la colère après ce rapt canular », a tweeté le porte-parole de l’armée, le lieutenant-colonel Peter Lerner.

En juin 2014, l’enlèvement suivi de l’assassinat de trois jeunes israéliens dans le secteur d’Hébron avaient déclenché une série de violences ayant finalement conduit à une offensive israélienne meurtrière contre la bande de Gaza. Ce rapt avait donné lieu à une vaste chasse à l’homme au cours de laquelle des centaines de Palestiniens avaient été arrêtés et au moins cinq tués. En juillet, un Palestinien de 16 ans avait été kidnappé à Jérusalem-Est et brûlé vif dans une attaque de représailles.