La ministre de la Justice israélienne, Tzipi Livni, a appelé dimanche à traiter les exactions des colons et extrémistes juifs contre des Palestiniens ou arabes israéliens comme des actes « terroristes ».

Mme Livni s’exprimait dans une interview à la radio alors que depuis une semaine, les exactions des colons et extrémistes — agissant sous l’appellation « le prix à payer »– contre des Palestiniens ou arabes israéliens se sont multipliées.

« Je peux vous assurer qu’il n’y a aucune raison politique [à ces résultats limités des forces de sécurité, ndlr], il faut juste que nous acceptions qu’il s’agit de ‘terroristes’ qui cherchent à transformer la société israélienne en société où règne la haine », a déclaré Tzipi Livni à la radio militaire israélienne.

Mme Livni a par ailleurs annoncé la tenue d’une réunion d’urgence avec le ministre de la sécurité Intérieure, Yitzhak Aharonovich (Likud), cette semaine, en présence de responsables de la police, des services de sécurité (intérieure, Shin Beth), de l’armée et de la justice pour décider d’un plan d’action.

Un ancien chef du Shin Beth, Carmi Gillon, a dénoncé samedi le refus des services de sécurité israéliens actuels de « traiter ces groupuscules juifs comme n’importe quel groupuscule terroriste ».