Les dirigeants de la liste Le Camp sioniste (Travailliste-Hatnua) ont exprimé leur confiance que les ‘ordres pour mener à bien le raid de dimanche en Syrie ont été donnés pour des raisons purement opérationnelles, et n’étaient pas une tentative d’influencer les prochaines élections.

« La sécurité d’Israël n’est pas une question de trucs électoraux », ont déclaré dimanche soir dans un communiqué le chef de file travailliste Isaac Herzog et la chef de Hatnua, Tzipi Livni.

La frappe a tué au moins six membres du Hezbollah, y compris des commandants supérieurs.

Mais le candidat du parti Koulanou Yoav Galant, un ancien favori qui voulait devenir le chef d’Etat-major de l’armée israélienne, a laissé entendre que le moment de l’attaque pourrait être liée aux élections.

« D’incidents dans le passé, vous pouvez comprendre que le moment n’est parfois pas sans lien avec la question des élections », a déclaré Galant dimanche soir sur la Deuxième chaîne.

Galant faisait allusion à l’assassinat en novembre 2012 du chef militaire du Hamas Ahmad Jabari, un peu plus de deux mois avant les élections de janvier 2013.

« Le moment de l’assassinat n’était pas quelque chose qui n’aurait pu être fait qu’à cette date », a déclaré Galant, qui par le passé avait servi en tant que chef du Commandement Sud de l’armée.

Yoav Galant est depuis revenu sur ces commentaires, affirmant qu’il ne pensait pas que les frappes étaient en lien avec les élections législatives de mars prochain.

Le chef de parti HaBayit HaYehudi Naftali Bennett a dénoncé l’insinuation de Galant, la qualifiant de « superflue et décevante ».

Le vice-ministre du Likud Ofir Akunis a fustigé Galant à propos de ses remarques, en disant : « Il serait préférable pour les nouveaux candidats sans expérience politique d’être prudents avec ce qu’ils disent, quand leur but est d’essayer de gratter un autre siège pour leurs partis stagnants. [Le chef de file de Koulanou] Moshe Kahlon ferait bien de calmer M. Galant ».

Miri Regev du Likud a également dénoncé la déclaration de Galant, indiquant qu’elle était indigne de lui.

Les Israéliens se rendront aux urnes le 17 mars et la campagne s’est réchauffée la semaine dernière puisque les principaux partis ont presenté leurs listes pour la Knesset.