L’islamiste qui a assassiné quatre juifs dans un supermarché casher près de Paris peut avoir tenté d’assassiner des enfants dans une école juive peu de temps auparavant, selon les médias français.
 
Le reportage diffusé mardi sur BFMTV est basé sur une interview avec une femme qui a assisté à l’islamiste, Amedy Coulibaly, provoquer un accident de la circulation, puis tuer une policière à Montrouge au Sud de Paris après que cette dernière se soit approchée de la scène de l’accident.

Coulibaly a tué ses victimes juives le 9 janvier, un jour après avoir tué la policière et avoir fuit de la scène de l’accident à Montrouge. Il a été abatttu par la police après plusieurs heures d’une prise d’otages dans le supermarché Hyper Cacher à l’Est de la capitale.

« La police m’a dit que cet homme était armé et suivait un plan », a déclaré la témoin, qui a également été impliquée dans l’accident et n’a été identifiée que sous le prénom Anne. « Du fait qu’il y avait une école juive juste à côté de l’endroit où j’ai eu mon accident et que l’accident a foiré ses plans, au lieu de tuer des enfants dans une école juive, il a tué un agent de police ».

Chlomik Zenouda, le vice-président du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme, avait déclaré à JTA peu après la tuerie de l’Hyper Cacher qu’il y avait « de fortes indications » que Coulibaly avait l’intention d’attaquer une école juive avant d’abattre la policière Clarissa Jean-Philippe – en s’inspirant de Mohamed Merah.