L’Organisation de la Coopération islamique (OCI) a dénoncé mardi les « crimes de guerre » d’Israël dans la bande de Gaza et appelé à une réunion des donateurs pour financer la reconstruction du territoire palestinien dévasté par plus d’un mois de guerre.

A l’issue d’une réunion en Arabie saoudite, la deuxième au niveau ministériel de l’OCI sur Gaza depuis le 10 juillet, l’organisation a dénoncé « dans les termes les plus vifs Israël, la force d’occupation, pour les crimes de guerre qu’il ne cesse de commettre dans les territoires palestiniens ».

« Israël doit cesser immédiatement son agression contre le peuple palestinien et endosser la responsabilité légale et politique des crimes de guerre qui sont imprescriptibles », a ajouté l’OCI dans un communiqué.

L’organisation a appelé par ailleurs à la tenue d’une réunion de donateurs pour la reconstruction de la bande de Gaza, où la guerre a causé entre 4 et 6 milliards de dollars de dégâts, selon le ministère palestinien de l’Economie.

L’Egypte a proposé d’accueillir une conférence de donateurs pour la reconstruction de la bande de Gaza, a indiqué mardi un responsable palestinien sous le couvert de l’anonymat.

L’OCI s’est par ailleurs félicité des aides médicales saoudiennes aux Palestiniens de Gaza qui ont atteint 300 millions de riyals (près de 60 millions d’euros).

Dans son adresse à la réunion, le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Saoud al-Fayçal, a vivement critiqué Israël, affirmant que l’Etat hébreu devait « réaliser que la paix est l’unique option pour sa survie ».