Informant le Conseil de sécurité des Nations unies de la situation au Moyen-Orient, le secrétaire général de l’ONU a affirmé qu’il espérait que le prochain gouvernement israélien réaffirmera son attachement à une solution à deux Etats et reprendra les pourparlers de paix avec l’Autorité palestinienne.

« Au fil des ans, nous avons vu des efforts pour parvenir à une paix globale et négociée, basée sur une solution à deux Etats », a déclaré le chef de l’ONU.

« Au lieu de la paix, cependant, il y a eu des décennies d’occasions manquées et d’échecs qui ont eu un coût énorme. »

Ban exhorte également la communauté internationale à faire davantage « pour promouvoir un retour aux négociations qui mettront fin à près d’un demi-siècle d’occupation et permettront à deux États, Israël et la Palestine, de vivre côte-à-côte dans la sécurité et dans la paix ».

« Les deux parties doivent faire des choix difficiles. Mais un choix dépasse tous les autres : celui entre la paix et la mort, la destruction et la souffrance qui façonnent le conflit depuis trop longtemps. »