L’Opus Dei, la prélature catholique, rendue tristement célèbre par le film Da Vinci Code [de Ron Howard, adaptation du roman de Dan Brown en 2003] projette la construction d’un nouveau complexe spirituel à l’extérieur de Jérusalem.

Destinés aux pélerins chrétiens, le projet « Saxum », comprendra un centre de conférences et un centre multimédia. Le bâtiment se situe entre le Kibbutz de Maale Hakhamisha et le village arabe d’Abu Gosh, soit à une quinzaine de kilomètres à l’ouest de Jérusalem – les travaux devraient s’achever en 2015.

Fondée en 1928, par le prêtre espagnol Josemaria Escriva de Balaguer [canonisé en 2002 par Jean-Paul II], la mission de l’Opus Dei consiste à « aider les personnes à faire en sorte que leur travail et leur activités quotidiennes soient des occasions pour venir en aide aux nécessiteux, aider la société et se rapprocher de dieu. »

L’Opus Dei a été approuvé par l’Eglise catholique en 1950 par Pie XII.

D’après le site Internet de « Saxum », le centre sera « un lieu paisible et propice aux retraites spirituelles ». Le centre de conférences inclura des ateliers, une cinquantaine de chambres, deux chapelles, et des salles de classe. Tandis que le centre multimédia servira entre autre à la formation des guides touristiques en s’aidant d’une technologie de pointe pour présenter, aux futurs visiteurs, les sites chrétiens de Jérusalem.

L’un des principaux buts de Saxum est de promouvoir le pèlerinage chrétien en Israël. Saxum, fondation italienne à but non lucratif, estime qu’environ 30 000 visiteurs passeront par le centre chaque année.

L’Opus Dei, signifiant « œuvre de dieu » en latin, comprend en grande majorité des personnes laïques à son service. Bien que son influence demeure difficile à déterminer, elle a été l’objet de multiples controverses. Elle a été notamment critiquée en raison de son caractère secret et de ses méthodes de recrutement – en particulier celui des personnes mineures.

De plus, l’organisation catholique est connue pour avoir recours à la pratique de la mortification corporelle à l’aide d’un cilice. Cet usage sert à se rapprocher de la souffrance qu’a connue Jésus lors de sa crucifixion. Aussi, certains fidèles optent pour le jeûne ou préfèrent mener une existence totalement dépourvue de confort.

Toutefois, 70% des membres de l’Opus Dei, qui compte un peu moins de 90 000 membres, appartiennent à la catégorie des surnuméraires laïcs. Il s’agit de personnes pouvant être en couple et exercer une activité professionnelle régulière.