La société israélienne Coloright, basée à Tel Aviv, développe une technologie de lecteur optique de la fibre capillaire.

L’entreprise qui fait partie du groupe Landa, compte 50 employés et sera directement intégrée dans le réseau international R&D de l’Oréal révèle le quotidien économique israélien The Marker.

Selon la page Facebook de la société israélienne, la technologie développée permet d’identifier les pigments capillaires et de favoriser ainsi des colorations appropriées.

Pour Sagiv Lusting, CEO de l’entreprise, l’intérêt de l’Oreal pour la technologie israélienne ne fait que renforcer l’image d’Israël auprès des grandes multinationales dans le secteur high-tech.

L’Oreal est présent en Israël depuis 1995 avec un siège administratif basé à Netanya, un centre logistique à Césarée et une usine de production dans le village de Migdal Haemek.

La société, numéro un des cosmétiques en Israël, y emploie plus de
1 000 personnes.